Bloody Moon
Bienvenue sur Bloody Moon ! Créez votre personnage, choisissez votre race et lancez vous à la découverte des nombreux endroits de notre belle Lune...

Un réveil agité - suite → ft. Sarevoque

Aller en bas

Un réveil agité - suite → ft. Sarevoque

Message  Invité le Jeu 12 Déc 2013 - 18:05

Le kitsune, qui s'appelait Sarevoque -prénom décidément très étrange- semblait ravi à l'idée de la rivière. Il sourit, et Kohaku se surprit à sourire en retour, et l'instant d'après, il s'était changé en renard blanc neige, qui observait le dragon avec de grands yeux malicieux.

*Je te suis Kohaku. Je suis ravi de te connaître.*

*Moi de même. Allons-y.*

Le dragon s'ébroua, lança un dernier regard au kitsune puis se mit en chemin. Ils traversèrent la forêt dans le silence, brisé par le bruit des écailles qui frottaient contre l'écorce des arbres et les pas aériens mais puissants à la fois de Kohaku, qui se délectait du chant des oiseaux. Après dix minutes environ, le dragon vit le court d'eau de la rivière scintiller à travers les fougères et les multiples buissons. Il prit son élan, étendit très légèrement ses ailes et la fine brise qu'il avait guetté se glissa sous ses plumes, et il s'élança avec grâce entre les arbres. Il atterrit souplement sur la rive humide, y plongea une patte, puis l'autre. De nombreux petits poissons se regroupèrent précipitamment et nagèrent entre ses griffes.

*J'ai toujours aimé l'eau. J'envie souvent mes confrères aquatiques : l'océan leur appartient, ils en sont les rois. Le ciel est beau, mais je vois toujours les mêmes nuages, et ça m'ennuie.*

Le dragon s'allongea, fit attention à ne pas bouger ses griffes. Les poissons ne s'écartèrent pas.

*Je ne peux pas visiter l'océan. Mon poids m'entraînerait en bas, et mes ailes sont fragiles, je risquerai de les briser. Tu sais, une aile brisée de se répare jamais.*


Dernière édition par Kohaku le Jeu 26 Juin 2014 - 10:57, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un réveil agité - suite → ft. Sarevoque

Message  Sarevoque Akorosu le Ven 13 Déc 2013 - 8:09

En courant au côté de Kohaku dans la forêt je me senti renaître de réutilisé mes pattes ! Je crois que je serais plus content si je pouvais revoir la meute que j’avais intégrée. Une meute composée de loup noir. Ces loups sont de féroces combattants. Mais maintenant je pense que maintenant ils sont tous morts de vieillesse ou qu’ils sont encore envie. Je préfère penser qu’ils sont en vie, mais je ne devrais pas trop me focaliser sir cela et je devrais profiter de Kohaku tant qu’il est encore là avec moi. Grâce à mon ouï j’entendais le bruit de la rivière.

Arrivé devant la rivière, Kohaku entra dans l’eau avec souplesse et plongea une patte, puis une autre et en regardant je venais de comprendre qu’il a coincé un groupe de poissons dans ses pattes. Moi je me suis contenté de boire un peu d’eau fraîche, puis de m'asseoir sur un des nombreux rocher qui entouré la rivière.

J'ai toujours aimé l'eau. J'envie souvent mes confrères aquatiques : l'océan leur appartient, ils en sont les rois. Le ciel est beau, mais je vois toujours les mêmes nuages, et ça m'ennuie. -

Puis Kohaku s’allongea sans trop en faisant attention de ne peut bouger ses pattes et de garder le petit groupe de poisson qui s’est fait prendre

Je ne peux pas visiter l'océan. Mon poids m'entraînerait en bas, et mes ailes sont fragiles, je risquerai de les briser. Tu sais, une aile brisée de se répare jamais.

Ce qu’il venait de dire était très logique. Je me souvenu alors que dans mon livre, il y avait des informations sur les dragons orientale, comme quoi on les trouvait souvent dans les rivières, en plus c'est le seule "reptile" qui auquel ses membres ne repousse pas. Cela m’a toujours intrigué, mais maintenant je comprends pourquoi ils sont que dans les rivières et pas dans les vastes océans.

En me penchant je vis un poisson. Je le regardais attentivement, et avec un bon coup de patte le poisson s’est retrouvé au sol en gigotant dans tous les sens.

*C’est la vie…Je suis le prédateur et toi mon dîner*

Je n’ai pas attendu très longtemps, je l’ai achevé et je l’ai mangé petit à petit et ma gueule fut recouverte de sang.

*Kohaku…Tu habites où ?*


Je disais cela par curiosité et qu’on plus j’aimerai bien qu’on soit amis, c’est vrais que cela faisait longtemps que j’avais dormi, ma conclusion était simple, mes ancien amis sont morts de vieillesse ou d’autre chose. C’était comme un nouveau départ pour moi.
avatar
Sarevoque Akorosu

Messages : 148
Date d'inscription : 17/09/2013
Localisation : Dans la forêt

Feuille de personnage
Nom/Prénom: Akurosu Sarevoque
Age: Inconnu
Qui as tu déjà rencontré ?:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un réveil agité - suite → ft. Sarevoque

Message  Invité le Jeu 26 Déc 2013 - 22:59

*Kohaku… Où habites-tu ?*

Le dragon découvrit ses dents lorsque que le kitsune piégea le poisson qui s'était éloigné de l'emprise de ses griffes. Mais il ne dit rien, et rit à la question. Il n'avait pas de maison ; en fait, il n'en avait même pas besoin. Il avait passé des années à parcourir les moindres recoins de la planète, puis il était arrivé ici, mais il ne s'était toujours pas décidé à s'installer définitivement. Peut-être n'était-il pas fait pour ça, voilà tout.

"Je n'ai pas de maison. Et c'est mieux ainsi. Je ne suis pas fait pour la vie posée et pleine d'ennui que mènent les humains. Je préfère être libre, qu'être en sécurité mais enfermé entre quatre murs."

Kohaku sourit, et souffla sur l'eau. Les petits poissons se dispersèrent. Le dragon s'offrit de grandes gorgées d'eau fraîche.

"Et toi ? Où vivais-tu jusque-là ? Je veux dire, tu es l'une des rares créatures à être plus vieux que moi."

Ça ne le dérangeait pas vraiment, en réalité ça l'intriguait. Était-ce la malédiction qui le maintenait en vie si longtemps ? ou peut-être que c'était un trait caractéristique des kitsunes, ce qui était possible, mais tout de même très curieux. Si Kohaku se souvenait bien, le plus vieux des siens était âgé de 900 ans. Âge que le dragon n'atteindra probablement jamais de son plein gré. 400 ans, c'était déjà très long, et le monde était si petit. En moins de la moitié de son âge, il avait visité la planète entière.


Dernière édition par Kohaku le Jeu 26 Juin 2014 - 10:57, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un réveil agité - suite → ft. Sarevoque

Message  Sarevoque Akorosu le Ven 3 Jan 2014 - 9:55

"Je n'ai pas de maison. Et c'est mieux ainsi. Je ne suis pas fait pour la vie posée et pleine d'ennui que mènent les humains. Je préfère être libre, qu'être en sécurité mais enfermé entre quatre murs."

Ce qu'il avait dit est très naturel. Pourquoi un dragon vivrait entre quatre murs? Tous les animaux sauvages ne veulent pas être entre quatre murs. Mais...Il peut vivre dans  une grotte ou autre part ailleurs, les maisons sont pas tous entre quatre murs, il peut très bien ne pas en avoir.

"Et toi ? Où vivais-tu jusque-là ? Je veux dire, tu es l'une des rares créatures à être plus vieux que moi."

J'arrêtais de manger mon poisson et je le regardais.

*Avant que je sois maudit, je ne me souvient plus, car tu dois savoir que depuis que je suis là, j'ai remarqué que mon corps oubliait des souvenirs, comme pour évacuer le trop plein qui est dans ma tête, imagine avoir plus de 10 000 années de souvenir? Pour un kitsune normal, il aurait un insupportable mal de tête qui ne partirai qu'a sa mort.*

Puis je me suis transformé en humain et je me suis approché de la rivière, en trompant ma mains dedans, et je me suis nettoyé ma bouche recouverte de sang.

"Mais sinon ma maison, c'est une partit de la forêt."


Ensuite je sorti mon livre qui été dans une de mes poches et en continuant d'écouter l'eau de la rivière couler, je lis les dernières histoires ou que ce passe-t-il chez les humains.
avatar
Sarevoque Akorosu

Messages : 148
Date d'inscription : 17/09/2013
Localisation : Dans la forêt

Feuille de personnage
Nom/Prénom: Akurosu Sarevoque
Age: Inconnu
Qui as tu déjà rencontré ?:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un réveil agité - suite → ft. Sarevoque

Message  Invité le Sam 25 Jan 2014 - 22:59

10 000 années de souvenirs... oui, c'était parfaitement logique que l'esprit du kitsune se vidait lui-même de toutes ses mémoires. Le dragon le savait, 400 ans de souvenirs étaient déjà très lourds pour une créature de sa taille. En y réfléchissant bien, c'était effectivement une vraie malédiction qui était tombée sur le kitsune. L'éternité, voir les siens vieillir puis mourir, c'est assurément une épreuve difficile.

"Mais les kitsunes ne vivent pas si longtemps, non ? C'est ta malédiction qui te maintient en vie. Nous les dragons ne vivons pas plus de 1500 ans. D'ailleurs, c'est à partir de 900 ans que nous devenons... passifs, éteints. Les vieux dragons ne bougent plus ; ils trouvent un endroit où s'endormir, et ils tombent dans le sommeil. Généralement, ils ne se réveillent plus, et leurs écailles se cristallisent."

Le kitsune avait repris son corps humain. Ils s'était dirigé vers la rivière et ils s'était nettoyé le sang qui recouvrait sa peau, puis il sortit un petit livre. Au début, le dragon réussit à se retenir, mais sa curiosité finit victorieuse et il arqua le cou. Le souffle régulier de Kohaku agita les fines pages de papier immaculé du livre.

"Qu'est-ce que c'est ? un livre, c'est bien ça ? Pourquoi en as-tu besoin ? C'est si fragile."

Et pour souligner ses quelques mots, il souffla sur le livre qui s'échappa des mains du kitsune. Le dragon étouffa un rire.

"Désolé."
Spoiler:
Gomen, j'avais complètement oublié ce rp :b


Dernière édition par Kohaku le Jeu 26 Juin 2014 - 10:57, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un réveil agité - suite → ft. Sarevoque

Message  Sarevoque Akorosu le Mar 11 Mar 2014 - 4:52

Quand le dragon avait soufflé et mon livre s'était envolé vers le ciel bleue et ce soleil éblouissant.
"Désolé."
D'un geste de mes doigts un arbre rattrapa le livre voltigeant vers les cieux et me le rendit.
J'hochais la tête comme pour dire un merci à un ami qui pouvais me comprendre alors que je n'ai rien dit.
Tout en souriant, je regardais Kohaku, je n'avais pas de colère envers lui.
"Ne t'en fais pas, avec l'âge on fini par ne plus se mettre en colère pour si peu de chose."
Après lui avoir dit cela, je me suis rassi sur le rocher près de la rivière, là on entendait bien le son de la rivière qui descendait vers la mer, puis je refis comme si rien ne c'était passé et je continuais à lire mon livre très spécial.

Spoiler:
salut je pensais reprendre ce rp, pour la suite je verrais après.
avatar
Sarevoque Akorosu

Messages : 148
Date d'inscription : 17/09/2013
Localisation : Dans la forêt

Feuille de personnage
Nom/Prénom: Akurosu Sarevoque
Age: Inconnu
Qui as tu déjà rencontré ?:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un réveil agité - suite → ft. Sarevoque

Message  Invité le Mar 8 Juil 2014 - 13:39

Décidément, les pouvoirs et la relation presque irréelle qui liait le Kitsune à la nature était une véritable source de curiosité quasi-intarissable pour Kohaku. D'un simple geste, d'une discrétion telle qu'un humain n'aurait probablement pas été capable de le remarquer, Sarevoque avait... déclenché ? une réaction chez un arbre voisin, qui avait rattrapé le livre au vol et l'avait rendu au kitsune, et comme si c'était la chose la plus naturelle du monde, celui-ci l'avait remercié d'un signe de tête.

"Ne t'en fais pas, avec l'âge on fini par ne plus se mettre en colère pour si peu de chose."

"J'espère bien, oui ! Avec 100 000 années d'existence à ton actif, la sagesse commune à toute créature ancienne doit t'avoir gagnée...

Mais à peine avait-il prononcé ces quelques mots que son compagnon était retourné à sa lecture. Avec l'âge on finit par ne plus se mettre en colère pour si peu... Kohaku se sentit mis de côté, et ses poils se hérissèrent pratiquement d'eux-même, sans qu'il n'ait rien commandé à son corps. Il avait beau être vieux de quatre siècles, ça n'avait sûrement pas fait disparaitre son ego ! C'est bien connu, la fierté des dragons est proportionnelle à leur taille, voire supérieure. Et l'oriental n'échappait pas à la règle. En silence, il se redressa, jeta un œil à la forêt qui encerclait la rivière, et repéra un arbre qui pourrait supporter son poids. Alors, sans un regard en arrière, il s'éleva souplement dans les airs, rasa l'herbe humide et vint se percher sur plusieurs amas de branches feuillues ; et tel un énorme serpent digérant son repas, il bailla une fois, deux fois, replia ses ailes et n'esquissa plus un seul geste. Il laissa sa respiration ralentir, jusqu'à donner l'illusion parfaite d'un reptile ailé profondément endormi. Et il ignora royalement le kitsune, si petit et frêle vu d'en bas, condamné à rester prisonnier d'une forêt et du sol.

En se soulevant à quelques mètres de la terre ferme, il avait pris soin de signaler son départ d'un grand battement d'ailes, qui avait agité les arbres alentours. Et oui, c'était de la provocation. On n'ignorait pas un dragon ainsi !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un réveil agité - suite → ft. Sarevoque

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum