Bloody Moon
Bienvenue sur Bloody Moon ! Créez votre personnage, choisissez votre race et lancez vous à la découverte des nombreux endroits de notre belle Lune...

Deux semaines plus tard... [PV Kamiko O. Taiyo] [Abandonné]

Aller en bas

Deux semaines plus tard... [PV Kamiko O. Taiyo] [Abandonné]

Message  Ryû Kosaki le Lun 4 Nov 2013 - 17:11

Quelques temps s'étaient écoulé depuis que Ryû s'était pris une balle dans la cuisse. Il avait séjourné trois jours à l'hôpital, et durant ces trois jours, n'ayant eu le droit de bouger, il n'avait eu d'autre choix que de rester assis ou allongé, à regarder la tv ou, comme il l'avait fait le plus souvent, à réfléchir. Il avait longuement laissé son esprit vagabonder, ne pensant à rien en particulier, puis il avait ensuite réfléchit à ce qui s'était déroulé, comprenant que ses premiers actes avait été ridicule et que surtout, ça n'avait servit qu'à une chose, à lui attirer des ennuis. Et si on y réfléchissait bien, on pouvait se rendre compte que ce n'était probablement pas la première fois que ça arrivait, même si, ça ne lui était encore arrivé qu'une fois de se prendre une balle. 


Il adoptait régulièrement un comportement dangereux pour lui-même, mais c'était devenu une habitude, c'était son caractère. Son esprit avait encore erré, alors qu'il semblait en pleine transe, c'était Kamiko qui avait pénétré dans sa chambre et là... Là, quelque chose d'autre avait changé. Puisqu'elle avait pris soin de lui malgré son comportement odieux, il avait cru comprendre qu'elle ne lui en voulait pas. Et plus que ça même, elle s'inquiétait pour lui. C'était... Nouveau, cette attention qu'on portait à lui. Nouveau et étrange... Il ne fallait pas y prendre goût puisque après tout, il finirait par retourner fouiner les rues et là, plus personne ne ferait attention à lui. Aussi, lorsqu'il pu enfin quitter l'hôpital, il n'accepta de passer qu'une nuit chez l'ange, une nuit qui fut probablement la plus longue de son existence. 


Puisqu'il ne ferma pas l'oeil de la nuit, son esprit s'était mis à errer encore une fois. Confus, il avait finit par quitter l'appartement au petit matin, sans rien dire, avec pour seul bagage son baluchon et ses maigres affaires. De nouveau dans la rue, il y avait passé quelques jours, et puis, sur un coup de tête, il avait loué un appartement. Il y avait vécu deux jours sans vraiment y faire attention. Jusqu'à ce que... 


Cela faisait maintenant deux semaines qu'il avait quitté l'hôpital, et malgré ses réticences, on lui avait demandé d'y retourner un peu près à cette période pour un examen de contrôle, afin de vérifier si ça cicatrisait correctement. Vêtu d'un t-shirt noir à longue manche et d'un jean, un paquet de cigarette dans la poche, il avait donc obéit. Et lorsqu''il y entra, il alla directement se renseigner. On lui déclara alors qu'il n'avait qu'à attendre dans la salle d'attente et qu'une infirmière viendrait bientôt s'occuper de lui. Il s'installa donc sur une chaise, le regard dans le vide. 

Spoiler:
P.s: j'espère que ca ira, si y a un soucis, préviens moi Wink
avatar
Ryû Kosaki

Messages : 203
Date d'inscription : 02/07/2013
Age : 26
Localisation : Ca te regarde?!

Feuille de personnage
Nom/Prénom: Ryû Kosaki
Age: 23ans
Qui as tu déjà rencontré ?:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux semaines plus tard... [PV Kamiko O. Taiyo] [Abandonné]

Message  Kamiko O. Taiyo le Mer 6 Nov 2013 - 0:01

Petit ange qu'était Kamiko. Petite infirmière aujourd'hui. Son sourire avait quelque peu disparu depuis l'altercation entre elle, Ryu et Reiji. Pourquoi ? Elle même n'était pas sure de la raison. Peut-être parce qu'elle avait été déçue de la réaction de celui qui avait été son amant. Avoir déboulé ainsi dans son appartement sans aucune raison. Elle ne put que soupirer face à cette remarque. Reiji avait toujours eut ce penchant protecteur avec l'ange, mais maintenant qu'ils s'étaient revus, il semblait être toujours proche pour lui venir en aide sans qu'elle n'en est le moindre besoin. Peut-être parce qu'il n'avait rien pu faire pour la sauver autrefois... Il faudrait vraiment qu'il trouve quelqu'un d'autre à protéger comme la prunelle de ses yeux, elle l'aimait bien, mais ça commençait à devenir pesant...

L'ange déambula dans le couloir,papiers en main et habillée de la même manière que les autres jeunes femmes, en tenue d'infirmière. Ses cheveux avaient du être retenus par un élastique, même si elle laissait pendre deux mèches sur le côté de son visage. Lorsqu'elle posa les papiers, on la redemanda en auscultation. Du moins, il fallait planter une seringue dans le dos de la main d'un patient pour lui injecter un liquide pour le calmer, doucement... La jeune femme avait posé un masque devant le bas de son visage, ne voulant pas créer un quelconque problème. Ses paroles étaient quelque peu modifiées au niveau du timbre de voix, plus étouffé alors qu'elle expliquait calmement ce qu'elle faisait et ce qui allait arriver au fur et à mesure qu'elle prodiguait ses préparations à l'intervention. L'Ange répondit à ses interrogations tout en rangeant avant de le laisser souriant en lui souhaitant bonne chance.

On la réquisitionna une nouvelle fois pour une "personne qu'elle connaissait", et reparti en direction de l'accueil, ne lui donnant le calepin avec le papier qu'après l'avoir amené à l'accueil. Le nom lui disait quelque chose, sans qu'elle n'arrive à mettre le doigt dessus Enfin... Le masque toujours sur le visage, elle approcha sa main vers celui-ci pour l'abaisser et s'exprimer plus librement. Ce n'est qu'en remarquant le neko plus loin qu'elle reposa ses yeux dessus et sourit plus largement avant de le regarder en parlant.

-Ryû Kosaki ? Suivez-moi...

Elle lui indiqua un chemin avant de passer devant lui et d'ouvrir une porte menant à une salle vide. Du moins vide de monde. Elle déposa le calepin sur une table avant de se tourner vers son "patient" en descendant son masque sur le devant de son buste. L'ange n l'avait pas revu depuis u'il s'était éclipsé de chez elle, ce qui là aussi, l'avait déçu. Si elle l'avait hébergé ce n'était pas pour rien. Elle ne lui en voulait pas, pour rien... A croire qu'on cherchait à lui faire du mal et à l'éviter en ce moment...

Il faudrait que vous retiriez votre pantalon, ou que vous le redressiez pour que je puisse voir la blessure.

Elle lui sourit toujours de la même façon, heureuse mais avec un petit air faux. Elle n'y pouvait rien. De même qu'elle commençait à le vouvoyer, alors qu'habituellement elle ne le faisait pas.

-Sinon, tu va bien ?
avatar
Kamiko O. Taiyo

Messages : 636
Date d'inscription : 11/01/2013

Feuille de personnage
Nom/Prénom: Kamiko O. Taiyo
Age: ~
Qui as tu déjà rencontré ?:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux semaines plus tard... [PV Kamiko O. Taiyo] [Abandonné]

Message  Ryû Kosaki le Lun 11 Nov 2013 - 20:44

Ignorant le regard des autres, Ryû s'était avachi sur sa chaise, posant ses bras sur le dossier de celle-ci, penchant la tête vers l'arrière et fixant intensément le plafond de la salle d'attente. Probablement n'y avait-il rien d'intéressant à y voir, mais en attendant qu'une infirmière veuille bien venir pour s'occuper de lui, ben y avait pas grand chose d'autre à faire. Impossible de sortir fumer sans éventuellement rater celle qui jetterait un coup d’œil à sa plaie pour confirmer que tout allait bien, que ça cicatrisait correctement. Il soupire. Est-ce vraiment nécessaire de venir obligatoirement? Il aurait très bien pu ne venir qu'en cas d'apparition de bizarreries sur sa cicatrice, tout simplement, mais comme là, tout semblait aller bien, qu'il n'avait pas si mal que ça, il ne voyait pas d'utilité à venir jusqu'ici. Enfin... 


Lorsque le neko se redresse un peu, baissant la tête, il aperçoit une silhouette familière parmi les autres se diriger vers lui. Son regard se fige un instant, le faisant déglutir alors qu'il reconnait la personne qui avance dans sa direction, l'obligeant à entrouvrir les lèvres et l'achevant d'une subite chair de poule qui d'abord remontera le long de son dos avant de recouvrir ses bras. Elle est là, bon sang, c'est vrai il avait oublié qu'elle aussi travaillait ici et que donc il risquait de la croiser. Il se crispe donc, s'agitant légèrement sur son siège, puis croisant très rapidement ses yeux alors que de nouveau elle les baisse. Cette fois, il ne sait pas trop comment réagir, mais alors qu'elle s'arrête devant lui, lui détourne le regard, se levant finalement et la suivant sans plus rien dire ou ajouter. 


Quand ils arrivent dans une salle, lui entrant à la suite d'elle, et qu'elle prend la parole, c'est pour lui demander de retirer son pantalon ou de le redresser. Au début, il écarquille les yeux, ayant une étrange pensée lui traversant l'esprit, puis il fronce les sourcils en comprenant qu'elle vient de le vouvoyer. Sur le coup, il s'arrête en la regardant ne sachant pas trop comment réagir, après tout, elle l'avait invité à séjourner chez lui, et lui s'était lâchement enfuis alors que le soleil pointait à peine le bout de son nez, alors évidemment, il ne savait si il devait faire comme si de rien n'était où si il devait s'excuser ou autre... 


Quoi dire, quoi faire? Il hésite grandement, paniquant intérieurement, jusqu'à ce qu'une idée s'impose à lui, il fait alors quelques pas jusqu'à se retrouver devant Kamiko, puis avançant encore pour l'obliger à reculer jusqu'au mur, une fois l'ange contre celui-ci, il vient plaquer sa main dessus, l'autre dans sa poche de jean troué. Il la fixe un moment, entrouvrant les lèvres comme pour dire quelque chose, puis les referme. A nouveau, il reste silencieux avant de détourner les yeux. 

Évite de me vouvoyer, j'ai l'impression de faire beaucoup plus vieux que mon âge...

S'éloignant un peu, il dirige ses pas vers la table d'auscultation tout en défaisant la boucle de sa ceinture, puis venant s'y asseoir, il abaisse finalement son pantalon, regardant sans plus rien dire le sol, évitant soigneusement le regard de l'infirmière. A vrai dire, sûrement aurait-il voulu lui dire bien d'autres choses mais en n'en prenant conscience, les mots se sont bloqués dans sa gorge... 
avatar
Ryû Kosaki

Messages : 203
Date d'inscription : 02/07/2013
Age : 26
Localisation : Ca te regarde?!

Feuille de personnage
Nom/Prénom: Ryû Kosaki
Age: 23ans
Qui as tu déjà rencontré ?:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux semaines plus tard... [PV Kamiko O. Taiyo] [Abandonné]

Message  Kamiko O. Taiyo le Lun 11 Nov 2013 - 23:12

Elle ne pensait pas à mal en lui demandant de retirer son pantalon, loin de là, mais au vue de son étonnement elle ne peut que rougir en ne sachant pas pourquoi il faisait cette tête. Après tout, sa blessure était sur sa cuisse et elle n'avait pas le don de voir à travers les vêtements, et ne le voudrait sans doute jamais. L'Ange attendit patiemment qu'il fasse ce qu'elle lui demandait, soit l'une ou l'autre des proposition qu'elle avait pu énoncer précédemment. Il la fixe, et elle sentit qu'il semblait un peu perdu, peut-être timide ? Non elle secoua très légèrement la tête, il ne l'était pas, rien qu'à voir la façon dont il l'avait agrippé chez elle lorsque Reiji avait débarqué chez elle, rayant par la même occasion ce trait de caractère possible.


Elle regarde une dernière fois le calepin qu'on lui a donné avant de sentir quelque chose s'approcher d'elle, elle tourne le regard avant de se mettre à rougir légèrement et d'ouvrir la bouche, mais la referma en se reculant. Recul qui prit fin en sentant une surface ou communément appelé un mur dans son dos, posant la paume de ses mains dessus au niveau de ses cuisses. Qu'est-ce qu'il cherchait à faire ? Il n'était que tout les deux, qu'est-ce qui pouvait bien se passer sous ses deux oreilles félines ? Elle se mit à rougir furieusement avant de fermer les yeux en le sentant vraiment proche d'elle. Son coeur se mit à battre beaucoup plus fortement qu'à l'accoutumée. Pourquoi devait-il toujours être aussi proche d'elle ? Déjà chez elle il l'avait attrapée pour la serrer, là ça... Qu'est-ce que ça serait la prochaine fois... Elle ne l'entend pas parler, mais de son côté n'ose rien dire, même pas ouvrir ne serait-ce que les yeux. Et la jeune infirmière ne fait qu'attendre... Attendre que le silence prenne fin lorsqu'il se décidera à prendre la parole.


Évite de me vouvoyer, j'ai l'impression de faire beaucoup plus vieux que mon âge...

Si l'ange avait pu, son rougissement aurait encore grimpé, mais visiblement elle devait être arrivé à son maximum. Elle l'entend s'écarter et ose après quelques secondes ouvrir les yeux. La demoiselle essaye de calmer les battements de son coeur qu'elle trouve un peu trop rapide ainsi que son rougissement. Elle s'approche à petits pas de lui, songeant presque à donner ce pauvre neko à une de ses collègues, mais ne le fait malgré tout pas. C'était un peu sa faute si il était là... Elle s'approche en mettant l'une de ses mèches derrière son oreille et observe sa blessure, essayant de ne pas se souvenir à qui elle appartenait pour ne pas se remettre à rougir, pour rien. L'ange passe un gant sur ses doigts avant de toucher la blessure. Avant elle n'avait pu y toucher pour la refermer, la balle s'étant logée à l'intérieure, mais maintenant... Il fallait savoir si ça s'était infectée... Visiblement, rien n'avait été contaminé par les microbes, la surface était même plutôt belle... Elle retira son gant avant de laisser une lueur bleutée s'échapper de sa main et refermer complètement la blessure, n'en laissant qu'un légère marque.

-Ca...Ca disparaîtra avec le temps. Mon dos n'a plus aucune trace de brûlure non plus. Tu peux me faire confiance...

Elle n'ose pas redresser le regard et le retrouver dans le sien. Depuis tout à l'air elle se sent étrange, voir même gênée par cela. L'infirmière remercie son Seigneur pour que tout cela ne se passe pas dans un public. Sinon cela ne lui aurait certainement pas fait du bien. Elle a les mains qui tremble un peu. Personne n'avait agi aussi directement avec elle, ça lui fait bizarre...
Les joues encore rougies, elle ne peut s'empêcher de laisser sa man aller directement se poser entre ses deux oreilles et caresser ses cheveux, attendant sans doute son petit ronronnement. Depuis qu'il avait ronronner lorsqu'elle avait passé sa main la dernière fois, elle avait eu quelques envies d'avoir un petits compagnon à quatre pattes pour l'entendre lui aussi ronronner. Ce bruit étonnement la détendait, relativement bien... Elle ne réalisa même pas ce qu'elle faisait, ayant tout simplement envie de le faire, les joues encore un peu rouge et le regard ailleurs.
avatar
Kamiko O. Taiyo

Messages : 636
Date d'inscription : 11/01/2013

Feuille de personnage
Nom/Prénom: Kamiko O. Taiyo
Age: ~
Qui as tu déjà rencontré ?:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux semaines plus tard... [PV Kamiko O. Taiyo] [Abandonné]

Message  Ryû Kosaki le Mer 27 Nov 2013 - 10:46

Assis sur la table d'auscultation, Ryû a bien conscience de ce qu'il vient de faire, et surtout de ce qu'il a faillit dire. Quelques mots étaient remontés le long de sa gorge, et quand il allait les prononcer, tandis qu'il en prenait conscience, y avait quelque chose qui s'était bloqué instantanément, refusant finalement de dire quoi que se soit, du moins pas là dessus, pas sur ce sujet là. Et puis comme seule excuse pour son comportement lui était apparu l'idée du vouvoiement. C'était pathétique, minable même mais après tout, c'était bien trop étrange, bien trop nouveau pour en parler comme si de rien n'était, comme si c'était parfaitement naturel, comme si... comme si ça pouvait être réciproque. C'est vraiment n'importe quoi! Y avait qu'une seule chose à faire, oublier, ça comme tant d'autres choses. Le regard bas, le visage recouvert par quelques mèches de cheveux qui venaient plonger ses traits dans l'ombre, il soupire, discrètement, si bien qu'il y ait peu de chance que même l'ange qui est penché sur sa cicatrice ne l'ai entendu. 


Ça fait pourtant bien quelques secondes, peut-être même une minute ou deux qu'il est assis là, le pantalon baissé, à ne pas bouger, pas même le petit doigt. Qu'est ce qu'il lui avait pris autant de temps? Y en fallait pas autant pour venir jusqu'à lui, qui ne se trouvait même pas à un mètre d'elle. Mais sans même avoir relevé le visage, il sait pourtant qu'elle a mis ses quelques secondes à profit pour se "remettre" de son comportement à lui, peut-être même y a-t-elle réfléchit, ou alors peut-être lui a-t-il simplement inspiré la peur ou le dégoût. Et ce serait pour cette raison qu'elle est resté prostré contre le mur un petit moment avant de revenir jusqu'à lui? Hum... C'est une bonne question, et à vrai dire, à cet instant, le neko ne pense qu'à fuir, qu'à quitter l'hôpital et le plus vite possible serait le mieux. Il a l'impression qu'encore une fois on le prendrait pour un fou, pour un abruti, qu'on le rabaisserait si on connaissait le rythme effréné qu'avait pris son coeur à l'instant même alors qu'elle effleure sa cicatrice. 


Bon sang... Il fallait qu'il s'en aille. Genre, maintenant! Mais alors qu'il se traite d'imbécile intérieurement, parce que sa raison et son corps ne sont pas d'accord, il voit jaillir de la main de Kamiko une lueur bleuté qui vient aussitôt refermer sa plaie. D'abord inquiet, il finit par écarquiller les yeux en voyant la très légère marque qu'à laisser la magie de l'ange derrière elle, ça fait certes mieux, beaucoup plus esthétique, mais Ryû est quelqu'un qui pense que l'apparence n'est que futilité, et puis disons que garder des cicatrices, des marques de ses "excès" ça lui permets aussi de garder en mémoire les conneries qu'il a pu faire. Et qu'il refera, probablement. Un peu comme cette balafre qu'il porte encore au niveau du genoux. Quand on a pas de quoi payer les soins, on fait comme on peut. A cette époque, il avait malheureusement dépensé les quelques billets que sa mère avait eu la gentillesse de déposer sur son compte. Du fil et une aiguille avait donné le résultat qu'il avait sous les yeux. 

Merci... 

Enfin prêt à partir, le neko attrape son pantalon et le relève un peu, et alors qu'il s'apprête à se lever pour finir de l'enfiler, il sent quelque chose se poser sur sa tête spécialement entre ses deux oreilles. Pris par surprise, il s'entend pousser un fort ronronnement, venant même légèrement frotter sa tête contre la paume de sa main, ce qu'il cesse aussitôt après s'en être rendu compte. C'est pas vrai, sérieusement, elle a vraiment fait ça? Et lui, lui, il a vraiment réagit de cette façon là? C'est pire que la mort, il s'humilie lui-même tout ça de par ses simples origines! Et alors qu'elle ne semble pas vouloir bouger sa main de là, lui le fait de lui-même, et alors que ses doigts passent près de son visage, il lui prend une irrésistible envie à laquelle il cède aussitôt en venant frotter sa main contre sa joue, emprisonnant ensuite l'un de ses doigts entre ses crocs de chat, le mordillant comme l'aurait probablement fait le félin domestique. Il ronronne également, faisant vibrer ses cordes vocales. Il a conscience de ce qu'il est en train de faire, et pourtant son corps ne semble pas vouloir échapper à cette situation dans laquelle il a sûrement trop rarement été... 
avatar
Ryû Kosaki

Messages : 203
Date d'inscription : 02/07/2013
Age : 26
Localisation : Ca te regarde?!

Feuille de personnage
Nom/Prénom: Ryû Kosaki
Age: 23ans
Qui as tu déjà rencontré ?:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux semaines plus tard... [PV Kamiko O. Taiyo] [Abandonné]

Message  Kamiko O. Taiyo le Mer 27 Nov 2013 - 18:09

Lorsque ses doigts rencontrent ses cheveux, elle ne peut qu'être satisfaite en entendant le bruit tant attendu. Son sourire s'agrandit alors doucement. Lui par contre semblerait ne pas ou trop réaliser la chose. Sa main ne quitte cependant pas ses cheveux, mais celle du garçon le fait à sa place, l'Ange est alors obligée de reculer sa main. Elle semble déçue néanmoins. Pourquoi n'acceptait-il pas ce genre d'affections ? Ce n'était rien, pas même une façon de le voir comme un animal, mais quelque chose qui aurait au moins pu le réconforter. La blessure sur son genou lui laisse penser qu'il n'a pas eu la vie facile, tout comme son apparence naturelle en fait. Des vêtements peu recommandé et usés, des blessures suturées à la va-vite. Elle soupire en baissant la tête puis, sentit quelque chose se poser sur sa main et redresse le regard. Ses yeux s'écarquille en même temps que ses joues se colorent. Elle rougit d'autant plus en ressentant de légers picotements sur l'un de ses doigts, paraissant prisonnier de canines félines. Que faire ? Que dire ? Elle ouvre la bouche pour dire quelque chose, mais à la place, ce n'est que de l'air qui passe avant que les lèvres ne se referment. Son coeur bat la chamade sous sa poitrine. Dans sa tête, c'est la panique totale et littérale. Elle ne veut pas en arriver à e plus vouloir le voir, mais... Son comportement la gênait, plus qu'elle ne l'aurait cru en fait. Beaucoup trop. Elle ne se souvenait pas avoir eu autant d'embarra avant. L'infirmière n'ose pas reculer, en fait elle n'ose pas faire de gestes brusques. Quel est cette étrange sentiment qui semble lui serrer le coeur et la faire rougir autant ?

Elle laisse ce doigt comme il est, dans la bouche du jeune homme, le laissant le mordiller à ses envies. Son autre main continue quant à elle de sentir la joue de Ryu sur sa paume. Où était passé le garçon qui avait voulu la manger ? Ou celui qui avait essayé de faire croire à une quelconque relation avec elle devant Reiji ? Là devant elle, elle ne voyait qu'un être ayant besoin d'affection, de beaucoup d'affection. Le simple fait de poser sa main sur sa tignasse avait réussi à le faire ronronner non ? De même qu'avant, il ne lui permettait pas, ou peu de le toucher, comme si il s'empêchait ce genre de choses et là c'était tout l'inverse. Comme si il quémandait ses caresses... Et l'Ange, elle, ne pouvait que céder à cette demande...

Elle laissa glisser sa main vers l'arrière de sa nuque, grattouillant l'arrière d'une de ses oreilles avant de s'approcher et... De perdre légèrement l'équilibre, bien que se rattrapant de façon totalement discrète et allant poser la tête du neko sous la sienne, laissant son autre main s'occuper de distraire les dents de l'homme chat. Elle laissa ses yeux se fermer alors qu'elle sentait son coeur battre fort et surement l'entendrait-il. Peut-être à cause de la perte d'équilibre, ou d'autre chose... Et de se détacher lentement avant de rouvrir les yeux et lui sourire gentiment.

-Je... C'est étrange de te voir ainsi... Ryu...

Son nom se perdit dans un souffle alors qu'elle se remettait brusquement à rougir brusquement et de baisser le regard. Que lui arrivait-elle ?
avatar
Kamiko O. Taiyo

Messages : 636
Date d'inscription : 11/01/2013

Feuille de personnage
Nom/Prénom: Kamiko O. Taiyo
Age: ~
Qui as tu déjà rencontré ?:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux semaines plus tard... [PV Kamiko O. Taiyo] [Abandonné]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum