Bloody Moon
Bienvenue sur Bloody Moon ! Créez votre personnage, choisissez votre race et lancez vous à la découverte des nombreux endroits de notre belle Lune...

Un nouveau départ... Et un café, s'il-vous-plaît. [PV Morgan Fujisaki] [Abandonné]

Aller en bas

Un nouveau départ... Et un café, s'il-vous-plaît. [PV Morgan Fujisaki] [Abandonné]

Message  Ryû Kosaki le Mer 3 Juil 2013 - 17:46

 Il devait être dix heure passé... Onze heure même peut-être. Enfin bref, nous étions en fin de matinée...



Il semblait à Ryû que les quelques rayons du soleil qui trouaient le ciel s'étaient rassemblés et dirigés vers lui, pour le réveiller. Mais bon sang, il n'était même pas midi! Grognant et grimaçant de mécontentement, encore dans le gaz et complètement ensommeillé, il se retourna et le regretta aussitôt. «Aïe!», son nez venait de cogner contre quelque chose et c'est en posant les mains dessus et en reculant vivement qu'il glissa vers l'arrière et se retrouva par terre. Il se redresse et se masse les fesses sur lesquelles il vient de tomber, portant son regard vers la chose de laquelle il vient de tomber... Non mais c'est quoi ce bordel?!

Hier soir, du moins dans ses souvenirs, il s'était endormis le cul posé par terre, assis contre le muret d'une vieille baraque abandonné, et maintenant, il se réveillait et tombait d'un banc. Déjà mécontent d'être debout à une heure aussi normal que possible, voilà qu'il devait désormais se montrer méfiant, après tout, il n'avait pas souvenir d'être plongé dans le monde des rêves alors qu'il était entouré par un tel paysage, non, au contraire, il avait fermé les yeux dans un vieux quartier de sa ville natale où les trois quart des maisons avaient pris feu suite à un énorme incendie, y avait déjà trois longues années de ça. Alors qu'est ce qu'il faisait là, ça c'était la question du jour... Humphr... GRRrrrr... Ça l'énervait, vraiment, de ne pas savoir où il se trouvait, il se demandait vraiment où il avait atterrit, ici rien ne ressemblait à ce qu'il connaissait et ça le troublait, le pauvre n'avait pas l'habitude que l'on modifie ses repères de cette façon, aussi brusquement.


Il est perturbé et ça se voit de part sa queue qui se met à balancer d'un côté ou de l'autre en battant l'air furieusement, mais aussi de part ses oreilles soudainement plaquées sur son crâne vers l'arrière alors qu'il regarde à droite puis à gauche pour s'assurer que personne ne se moque de lui. Fermant brièvement les yeux, soulagé de voir que personne ne faisait attention à lui, il se redresse lentement et époussette ses vêtements d'un air digne avant de soupirer. Bien, maintenant qu'il est réveillé, autant chercher à comprendre comment il a atterrit ici et surtout où est ce qu'il est. Il récupère donc son baluchon qu'il balance négligemment par dessus son épaule et sors un paquet de cigarettes de sa poche avant d'en attraper une entre ses lèvres et de fourrer à nouveau le paquet dans son pantalon. Il l'allume, tire une longue bouffée de celle-ci et... Et puis rien. Ben oui... Il ne connaît pas l'endroit, alors où est ce qu'il va aller? Et puis, par quoi commencer...? Décidément... Hum, tout cela le force à réfléchir beaucoup plus qu'à son habitude, c'est pas bon ça, à ce rythme là il risque de devenir comme tout ces types super intelligent qui ne font que ça de leur journée... Des fous ces gens là!


Un autre soupir lui échappe. Il s’assoit de nouveau sur le banc et fixe le bout de ses chaussures troués, heureusement pour lui elles ne laissent pas encore voir ses orteils, mais bon... C'est vrai qu'elles commencent à se faire vieilles et puis ça lui fait mal quand il marche, peut-être qu'elles sont trop petites... Il soupire une dernière fois et regarde silencieusement par terre tout en finissant la cigarette qu'il avait entamé et alors qu'il l'écrase sagement avec son pied, il redresse subitement la tête. Ici, rien ne lui semble familier sauf peut-être... peut-être... cette odeur. Il renifle l'air un moment. Et puis, ça lui donne faim... Terriblement faim. Son ventre se met à gargouiller comme pour appuyer ses pensées, comme si c'était nécessaire. Il se lève alors et attrape son baluchon au passage, se dirigeant vers l'effluve qu'il vient de repéré grâce à ses sens, ce qui l'amènera inévitablement jusqu'à ce qui semblait être un café. Il s'approche et s'arrête au coin de la rue, regardant les quelques clients en terrasse, observant leurs moindres faits et gestes, après tout, il n'a jamais été dans ce genre d'endroit et il ne voudrait pas passer pour un abruti fini en faisant quelque chose qui aurait pu paraître hors contexte.


Il regarde donc et au bout de plusieurs minutes, il se décide enfin et s'approche lentement, d'un air décontracté, comme si il avait toujours fait cela, il s'approche et arrive au niveau de la terrasse où il s'arrête un instant et semble chercher quelque chose... Bon sang, avant de venir jusque là il n'a pas pensé à réfléchir à l'endroit où il allait s'installer et maintenant... maintenant, bon sang, qu'est ce qu'il va faire?! Son sang bouillonne dans ses veines alors que de l'extérieur il semble tout à fait calme et c'est toujours avec cette apparence sereine qu'il va calmement vers sa droite et s'assit à une table, loin de tout et de tout le monde. Il est à peine assis qu'il se laisse aller contre le dossier de sa chaise et pousse un lourd soupir comme pour montrer qu'il est soulagé de ne pas avoir eu un comportement idiot, d'avoir eu ce réflexe de s'asseoir quelque part plutôt que de rester debout sans plus réagir, il en est soulagé et ça se voit, ses oreilles s'affaisse lentement sur le haut de sa tête, puis se redresse subitement, tout comme sa queue qui se hérisse aussi brusquement quand une des serveuses apparaît juste à côté de lui et lui demande ce qu'elle peut lui servir.


Son cœur ayant raté un battement, il s'empresse d'attraper la carte et sans plus réfléchir, il commande la première chose qu'il voit, soit un café avec un croissant. Quand la serveuse s'éloigne, il s'enfonce à nouveau sur sa chaise en fermant les yeux, levant le visage vers les cieux avant qu'une autre idée subite lui vienne en tête, il fronce alors les sourcils et baisse les yeux sur la carte qu'il a toujours en main. Son regard tombe sur le prix, il glisse ensuite sa main dans l'autre poche de son pantalon et en sors un portefeuille complètement usé, il l'ouvre et compte les quelques pièces qui s'y trouvent, et quand c'est fait alors il soupire de soulagement. Bon sang, il aurait du faire plus attention, encore un peu et il n'avait pas assez pour s'offrir sa commande. Il secoue la tête et croise ses bras derrière sa nuque tout en levant les yeux en l'air, il grimace aussitôt et recouvre son œil gauche de quelques mèches de cheveux avant de reprendre sa contemplation du ciel. Les rayons du soleil ne semblent pas très puissant par ici, mais en cette fin de matinée c'est suffisant pour l'obliger à fermer son œil gauche, enfin bref, le ciel lui semble être bien différent de celui qu'il connaît, est ce qu'il serait atterrit sur une autre planète? Cette idée fait apparaître un léger sourire en coin sur ses lèvres. Tant qu'ils ont des cigarettes et des bars...


Il baisse les yeux quand la serveuse revient avec sa commande qu'elle pose juste devant lui, avec quelques petits sachets de sucre et un petit récipient avec du lait frais. Ça lui fait hausser un sourcil, pourtant très content de cette attention intérieurement, il espère bien qu'on ne lui fera pas payer de supplément pour ce qu'on vient de lui offrir et qu'il n'avait absolument pas demandé. Enfin, il regarde la jeune fille s'éloigner puis reporte son attention sur la tasse de café fumante qui trône devant lui, il n'en a encore jamais bu, c'est pas son truc, enfin, disons qu'il n'a jamais eu l'envie express de goûter, mais bon, pour maintenant... Il attrape la tasse et souffle un peu sur son contenu avant de la porter à ses lèvres. Une grimace apparaît tout de suite sur ses traits, il repose la tasse et son regard se porte alors sur les sachets de sucre et sur le lait qu'il prend aussitôt pour en verser une bonne partie dans sa tasse. Il ouvre un sachet de sucre puis deux puis hausse les épaules en voyant le troisième qu'il verse finalement lui aussi dans sa boisson chaude.


Il en boit une nouvelle gorgée et fait un large sourire en sentant le liquide désormais tiède descendre le long de sa gorge, il boit à nouveau puis repose la tasse. C'est bien meilleur ainsi, c'est beaucoup moins amère et il a moins de risque de se brûler maintenant que c'est moins chaud. Il ne sait toujours pas où il est ni comment il y est arrivé, mais il se sent déjà beaucoup plus décontracté et sa queue qui se balance tranquillement d'un côté d'un autre n'est pas là pour le contredire, au contraire. Il soupire et attrape son croissant dans lequel il mord à pleines dents, ne mâchant presque pas tant il a faim, puis s'arrête subitement en se souvenant du peu d'argent qu'il lui reste, ça sera probablement son seul et unique repas aujourd'hui, alors autant en profiter longuement. Il le repose, déjà à moitié dévoré, et pousse un soupir avant de pencher lentement vers l'arrière, entraînant la chaise avec lui désormais en équilibre sur les deux pieds arrières. Son regard se porte alors sur les clients qui, pour certains, semblaient être des habitués, et qui entraient et sortaient au fur et à mesure que le temps s'écoulait.

 


Dernière édition par Ryû Kosaki le Jeu 4 Juil 2013 - 11:38, édité 1 fois
avatar
Ryû Kosaki

Messages : 203
Date d'inscription : 02/07/2013
Age : 27
Localisation : Ca te regarde?!

Feuille de personnage
Nom/Prénom: Ryû Kosaki
Age: 23ans
Qui as tu déjà rencontré ?:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un nouveau départ... Et un café, s'il-vous-plaît. [PV Morgan Fujisaki] [Abandonné]

Message  Morgan Fujisaki le Jeu 4 Juil 2013 - 2:58




Un nouveau départ...et un café, s'il-vous-plaît.
Ryû Kosaki & Morgan Fujisaki


Because we need each other…


Le jeune homme entra silencieusement dans la chambre avant de refermer sans bruit la porte derrière lui. Cela faisait déjà un petit moment qu’il n’avait pu sortir de la sorte et profiter d’une de ces agréables balades nocturnes…ainsi que d’un repas digne de ce nom.
Le vampire eut un sourire narquois, dévoilant ses crocs d’une blancheur extrême. Ce soir il s’était senti d’humeur généreuse et avait laissé en vie le malheureux ivrogne qui l’avait bousculé plus qu’il ne l’aurait dû. Celui-ci s’en tirerait sûrement avec un sacré mal de crâne et un affreux cauchemar, rien de bien terrible. Après tout, il avait fait un effort pour ne pas le tuer… Déjà que son hôte ne « consommait » pas d’êtres humains à la base, il se devait bien de ne pas aller plus loin dans la violation de ses « chers » principes…
Alexander se posta devant le miroir et contempla longuement son reflet. Le jeune homme qu’il observait au travers de la vitre polie lui semblait être la perfection incarnée. Il aimait particulièrement cette longue chevelure noire et parsemée de reflets bleutés, ce visage de marbre, si finement taillé et ses yeux qui habituellement étaient tristes et larmoyants, aussi vifs qu’ils pouvaient être profonds… Oui, il aimait cette apparence à la fois candide et féroce, ce corps aux membres élancés, frêles et pourtant si robuste…
Justement, le vampire pouvait à présent posséder pleinement ce corps, faire de lui ce dont il voulait. Mais en vérité, ce n’était pas de cette façon qu’il le voulait. Il ne s’intéressait pas seulement qu’à cette enveloppe charnelle, mais aussi à l’être qui l’habitait. Morgan…
Il passa une main sur sa joue cireuse, l’entaillant d’un coup d’ongle rapide et sec. Du sang suinta immédiatement de la coupure, s’écoulant sur ses pommettes glabres. Un liquide d’un agréable rouge sombre, vermeil. Une couleur ressemblant trait pour trait à celle qui, ce soir, imprégnait entièrement les iris du jeune homme.
Il essuya d’un bref coup de pouce les quelques gouttes pourpres, dévoilant une peau lisse et pâle. La blessure venait instantanément de se refermer, évidemment…
Alexander se fichait éperdument de ce corps attrayant s’il n’était rien de plus qu’une coquille vide. Il voulait bien plus que cela, bien plus qu’un jouet sans vie… Il voulait tout. Absolument tout. Et le corps, et l’esprit…même s’il savait pertinemment qu’il ne pourrait jamais atteindre les deux à la fois. C’était un fait qui n’avait pas changé, même de la lointaine époque à laquelle il était encore en vie. Bien que Morgan était sa propriété, il n’avait jamais vraiment pu atteindre son âme, si ce n’était qu’en le faisant cruellement souffrir. Cela avait été le seul et unique moyen de l’atteindre ; provoquer en lui une haine sans pareille. Une haine qui, au bout du compte, avait provoqué sa propre mort…
Et maintenant, c’était toujours et encore le cas. Ils se partageaient un seul corps. Deux esprits dans un corps… Deux personnes qui, plus jamais, ne pourraient se rencontrer…
Le vampire partit d’un rire macabre, à mi-chemin entre l’amusement et l’énervement. C’était pitoyable…vraiment pitoyable… Quand est-ce que cette grotesque mascarade prendrait-elle fin ?...
Il donna un coup de pied rageur dans le miroir, celui-ci se brisant aussitôt.
Cela l’énervait plus que cela ne l’amusait, à vrai dire.





Morgan laissa échapper un faible bâillement, s’étirant avec flegme. Même après avoir dormi plus de dix heures, il était étrangement fatigué… Il haussa les épaules, jetant un coup d’œil à l’heure qu’affichait son horloge : dix heure pile. Le jeune homme arqua un sourcil. Il était vraiment rare qu’il se réveille au beau milieu de la journée…
Il se leva lentement avant d’aller à la salle de bain faire un brin de toilette. Son humeur n’était pas vraiment au beau fixe aujourd’hui, d’autant plus qu’il se sentait incroyablement las…peut-être était-ce le fait de se lever en plein jour ?
Le jeune homme s’habilla rapidement, enfilant un haut noir et moulant qui laissait ses épaules découvertes, un slim de la même couleur ainsi que ses éternelles boots à talons compensés, toujours et encore noires. Il compléta sa tenue en passant autour de son cou un cordon en cuir au bout duquel pendait un petit crucifix. Pourquoi faire différemment de d’habitude ? Il aimait –comme cela avait toujours été le cas- bien s’habiller…
Voulant jeter un coup d’œil à son apparence dans le miroir, le vampire découvrit que celui-ci était fissuré de haut en bas. Il le regarda d’un air interrogateur, avant de finalement hausser les épaules. Il avait dû le casser sans s’en rendre compte.
Morgan s’approcha de la fenêtre, poussant du bout des doigts les rideaux pour voir le temps qu’il faisait au dehors. Une moue satisfaite apparue sur son visage. Le ciel était nuageux ; un temps parfait pour lui permettre de sortir en ville.


Le vampire marchait en dans la rue, le front plissé. C’était l’un des rares matins où la première chose qu’il entendait dès son réveille n’était pas son hôte… Il sentait bien qu’il était là, quelque part dans un coin de sa tête, mais il ne l’avait pas entendu une seule fois aujourd’hui.



T’es mort ?lui demanda-t-il mentalement.
Juste fatigué.
…c’est possible ?
Non,
répondit-il, mesquin.

Morgan soupira, un léger sourire aux lèvres. Il avait eu tort de s’inquiéter ne serait-ce quelques secondes pour lui…pourtant, il était rassuré. Son hôte était visiblement d’aussi bonne humeur que d’habitude.


J’ai envie de boire du thé.
Fais ce que tu veux.

Morgan s’assit tranquillement à la terrasse d’un café, sans prendre en compte la multitude de regards qui se posait sur lui. Il avait –en toute modestie- l’habitude de ce genre de comportement. Son style assez tape à l’œil en intriguait plus d’un et cela faisait déjà un bon bout de temps qu’il avait décidé d’ignorer ce qu’on pouvait penser et dire de lui…
Il se contenta de soupirer et passa sa commande ; un earl grey. Il aimait particulièrement cette boisson, celle-ci lui rappelant le temps où, lorsqu’il était encore un vivant à part entière, il passait de nombreux après-midis en compagnie de sa sœur, savourant de temps à autre une tasse de thé.

La serveuse arriva vers lui, une tasse de thé fumante accompagnée de quelques biscuits sur un plateau. Mais, alors qu’elle marchait, elle trébucha sur le sac d’une cliente, renversant le contenu de son plateau sur la personne qui se trouvait à la table juste devant lui.
Il sursauta, surpris, et se leva, allant voir si la serveuse avait besoin d’aide. Celle-ci, après s’être excusé une bonne dizaine de fois après du client qu’elle venait d’asperger d’eau chaude, courut en cuisine, allant sûrement chercher une serpillière.
Le vampire se retint de sourire, trouvant, malgré lui, la situation d’un certain comique. Il passa sa main dans l’une des poches de son pantalon et en tira un mouchoir parfaitement propre et plié, qu’il tendit à la malheureuse personne.

-Essuyez-vous le visage avec ça en attendant qu’elle revienne vous apporter de quoi vous laver, lui dit-il en souriant.

Il posa son regard sur l’inconnu, le détaillant un bref instant. Il s’agissait d’un jeune homme aux cheveux noirs et aux curieux yeux rouges. Un neko, devina-t-il rapidement à la vue de ses deux oreilles félines et de sa queue. Un neko plutôt beau, même.


Tiens, tiens ~ regardez-moi ce nouvel amuse-gueule…

Ne relevant pas ce qu’il venait de commenter mentalement, Morgan attaqua directement sur un autre sujet.

-L’eau chaude ne vous a pas brûlé ?...





_________________________

Ahah...désolé pour le cliché, mais l'inspiration était pas trop là ^-^" ...
J'espère que tu m'en veux pas que Ryû se soit tout pris à la figure .w. ...
avatar
Morgan Fujisaki

Messages : 160
Date d'inscription : 29/12/2011
Age : 20
Localisation : Avec lui, ce monstre...

Feuille de personnage
Nom/Prénom: Morgan Fujisaki
Age: 19 ans depuis ... longtemps ?
Qui as tu déjà rencontré ?:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un nouveau départ... Et un café, s'il-vous-plaît. [PV Morgan Fujisaki] [Abandonné]

Message  Ryû Kosaki le Jeu 4 Juil 2013 - 11:23

En équilibre précaire sur les pieds arrières de sa chaise, Ryû croisa ses bras derrière sa nuque, son regard écarlate et éteint se posant brièvement sur chacun des clients de la terrasse. Bon sang, personne ici ne semblait faire attention à lui, personne ne venait lui chercher les noises, pas un seul abruti pour le traiter comme un vulgaire animal, non personne, même pas de regard en biais... Aussi curieux que ça puisse paraître, c'est sans doute cela qui lui rappela l'idée qu'il avait eu tout à l'heure: Est-ce qu'il avait vraiment changer de planète? Non pas que ceux qu'il avait face à lui étaient vert et parlaient un dialecte complètement différent du sien, mais là pour le coup ça l'étonnait, lui qui partout où il avait pu aller il avait subit de nombreuses brimades en tout genre. Et ça, cette différence entre le monde qu'il connaissait et celui qu'il avait face à lui, c'était foutrement étrange! Bah! Si c'est comme ça tout le temps et avec tous le monde, alors ça lui pose aucun problème de rester ici... Enfin, faut pas rêver non plus, y aurait bien un crétin qui un jour ou l'autre viendrait l'ennuyer.



Un soupir lui échappe tandis qu'il ferme les yeux et se penche un peu plus vers l'arrière, plongé dans ses pensées. Hum, ça aussi c'est surprenant, la façon que son cerveau a de tourner autant depuis qu'il s'est réveillé. Qui aurait pu penser qu'un fils de putain réfléchirait autant? Ça, par contre, ça le fait sourire, mais un très léger sourire presque imperceptible, un sourire en coin qui s'effacera aussitôt apparut. Mais alors qu'il se sent incroyablement bien, comme il ne l'a jamais été depuis un bon moment déjà, il entend quelques chuchotements, quelques murmures qui attire son attention et qui font bouger ses oreilles nerveusement d'un côté ou de l'autre. C'est pas pour lui qu'on susurre et ça le rassure, mais pour qui alors? Un autre type dans son genre? Il entrouvre un œil et cherche du regard ce qui pourrait bien susciter autant d'intérêt chez les autres, et rapidement son regard tombe sur l'inconnu de style gothique qui vient de commander... un earl grey? C'est quoi c'truc? Ça l'intrigue pas plus que ca, néanmoins il récupère la carte et l'ouvre pour chercher ce que c'est et... du thé? Ah... Ben, il aurait pas vraiment penser à ça en le voyant mais bon, il est pas le mieux placé pour juger, mais il l'est beaucoup plus pour savoir que les apparences sont généralement trompeuses.




Un autre soupir s'échappe de ses lèvres. Il repose sagement les pieds avant de sa chaise sur le sol et récupère la petite cuillère qu'on lui a apporté pour touiller son lait sucré au café, parce que ça n'a plus tout à fait le goût de café maintenant, d'un air pensif, appuyant sa joue contre son poing fermé, son coude posé sur la table. Ah, ben finalement, les gens sont pareils ici, c'est juste qu'il y avait eu un gars qui semblait encore plus bizarre que lui pour attirer l'attention... Enfin. Au moins grâce à lui, on lui aura épargner la cruauté du monde, ne serais-ce que pour une matinée. L'hostilité des gens envers ceux qui sont plus ou moins différent... C'est à ça qu'il pensait quand il tourna légèrement la tête sur le côté, pour aussitôt écarquiller des yeux en voyant la serveuse trébucher. Oh pitié, non pas ça! Il réagit instantanément et fait pour s'écarter, redressant bien le buste pour que l'eau passe entre lui et la table mais non... Le destin en aura décidé autrement, au final il se prend tout, les trois quart sur la figure, le reste sur son t-shirt, le seul encore un peu près potable, et sur son jean déchiré et troué de partout.




Il s'en prend donc une bonne partie en pleine face et au départ, comme le blasé de la vie qu'il est, il semble accepter ce fait avec beaucoup de calme, fermant les yeux puis soupirant, du moins jusqu'à ce qu'il entende les excuses de la serveuse. GRRrrrr... Ça le fout en rogne, un tique nerveux commence à déformer les traits de son visage en une grimace tandis que ses oreilles s’aplatissent sur son crâne, dirigés vers l'arrière et sa queue se met à battre l'air furieusement, s'arrêtant parfois pour s'hérisser quand une goutte d'eau glisse le long de ses joues et de son menton pour s'écraser ensuite sur son pantalon.

_Rah! C'est pas vrai!! Bordel de merde!


Vous vous êtes déjà pris de l'eau bouillante en plein visage? N'essayez pas, c'est fortement déconseillé, et encore plus lorsque l'on a des gênes de chat en soi. De l'eau, de l'eau, non mais c'est des tarés?! Ils savent pas que les chats détestent l'eau? Et chaude en plus! Bon Dieu, sur le coup, vous avez envie de hurler mais ça passe rapidement, surtout quand vous savez que dans l'une des poches de votre jean désormais trempé y a votre paquet de cigarette... que vous vous empressez de sortir et de poser sur la table, afin qu'il ne prenne pas l'eau lui aussi. Ce que Ryû fait, bien évidemment avant de tourner la tête vers le type de tout à l'heure... qui lui tend un mouchoir d'une blancheur extrême. Hum... Entre rebut de la société, on peut peut-être s'entendre... et s'aider aussi. Il s'empresse de prendre le mouchoir qu'il déplie pour s'essuyer la figure, relevant les quelques mèches qui barraient son visage pour aussitôt les laisser retomber sur le côté gauche. Il lui tend à nouveau, tournant la tête vers lui et révélant un sourire sarcastique.

_Tiens. Et si je l'ai un peu salis alors j'suis profondément désolé...

Il appuie bien sur le mot «profondément» pour prouver que c'est ironique, qu'il s'en fiche un peu à vrai dire, ce type là à l'air d'un maniaque de la propreté, enfin, encore une fois, c'est juger sur les extérieurs, et bien souvent, l'intérieur est différent alors bon... Enfin bref. Il attrape les pans d'en bas de son t-shirt et hausse un sourcil en voyant l'énorme tâche dessus. Très peu de temps après, c'est son autre sourcils qui se soulève à la question de l'inconnu. Il le regarde un moment comme ça, légèrement surpris, puis se retourne finalement vers lui, croisant les bras sur son torse, un faible sourire sur les lèvres tandis qu'une idée lui est venu. Sa queue bat lentement l'air derrière lui, se balançant d'un côté puis de l'autre.

_Ça va, j'ai rien, j'suis pas en sucre non plus... Mais plutôt que de te préoccuper d'ça, tu pourrais p'tetre me renseigner...

Il regarde un instant à droite, puis à gauche, lançant un regard noir à ceux qui les dévisageaient, puis s'approche et passe nonchalamment un bras sur l'épaule de son interlocuteur, faisant comme si ils se connaissaient déjà depuis longtemps, comme si ils étaient des amis de longue date. Ce rapprochement, qu'on ne s'y prend pas, c'est juste pour que personne ne l'entende, parce qu'il a pas envie de passer pour un crétin de première.

_…Me dire où est ce qu'on est par exemple...? Parce que tu vois, là où est ce que j'étais avant d'ouvrir les yeux, ben y avait pas de café... Enfin si, y en avait un, mais disons qu'il avait pas autant de succès... Après tout, tu me dois bien ça, c'était pour toi le thé j'crois non...?


Il hausse un sourcil, content de son petit méfait, puis pose un regard blasé sur la serveuse qui revient.

_J'pense qu'un p'tit dédommagement ne me ferait pas de mal...

«Un autre croissant devrait suffire...» qu'il dit tout en levant les yeux aux cieux d'un air innocent. 




___________________
Pas de soucis en ce qui me concerne, j'espère juste que la familiarité de Ryû ne te dérangera pas... C'est le caractère du personnage, désolé <.<
avatar
Ryû Kosaki

Messages : 203
Date d'inscription : 02/07/2013
Age : 27
Localisation : Ca te regarde?!

Feuille de personnage
Nom/Prénom: Ryû Kosaki
Age: 23ans
Qui as tu déjà rencontré ?:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un nouveau départ... Et un café, s'il-vous-plaît. [PV Morgan Fujisaki] [Abandonné]

Message  Morgan Fujisaki le Jeu 4 Juil 2013 - 21:41




Un nouveau départ...et un café, s'il-vous-plaît.
Ryû Kosaki & Morgan Fujisaki


Because we need each other…


Le jeune homme semblait prendre la situation avec le plus grand calme, se contentant simplement de soupirer…jusqu’à ce que la serveuse s’excuse, affolée. Ses oreilles s’aplatirent sur son crâne tandis que sa queue fouetta l’air avec fureur, signifiant, visiblement, qu’il était absolument tout sauf nonchalant et imperturbable.

- Rah! C'est pas vrai!! Bordel de merde!


Le chaton semble être sortit de ses gongs ~ intéressant …
J’en ai l’impression, répondit-il, à la fois amusé et déconcerté.

Celui-ci se saisit sans grande cérémonie du mouchoir que le vampire lui tendait et s’essuya le visage avec avant de le lui rendre, lui offrant un sourire railleur.

- Tiens. Et si je l'ai un peu salis alors j'suis profondément désolé...

Morgan remarqua la note ironique que son interlocuteur avait –sans aucun doute- volontairement glissé dans sa phrase mais ne releva pas, étant pour le moins habitué à ce genre de paroles moqueuses. Il le prit puis le refourra dans sa poche sans un mot.
Il ne pouvait nier le fait qu’aujourd’hui ces habitudes et comportement de gentleman tout droit sorti de l’époque Victorienne était pour le moins étrange, voire peut-être déplacé. Il s’autorisa à soupirer intérieurement. Dieu que les temps pouvaient changer vite…

Suite à sa deuxième question, le neko reporta son attention sur lui, d’abord surpris avant d’afficher un curieux sourire.

- Ça va, j'ai rien, j'suis pas en sucre non plus... Mais plutôt que de te préoccuper d'ça, tu pourrais p'tetre me renseigner...

Il s’arrêta, jetant un regard noir aux gens qui les observait pour finalement s’approcher du vampire et passer familièrement un bras autour de ses épaules. Morgan ne compris pas la raison de ce geste, jusqu’à ce qu’il l’entende continuer plus bas :

- …Me dire où est ce qu'on est par exemple...? Parce que tu vois, là où est ce que j'étais avant d'ouvrir les yeux, ben y avait pas de café... Enfin si, y en avait un, mais disons qu'il avait pas autant de succès... Après tout, tu me dois bien ça, c'était pour toi le thé j'crois non...?

Ah. Le jeune homme en comprenait à présent. Un nouvel arrivant sur Bloody Moon, n’est-ce pas ?... Il esquissa un sourire en coin. Cela lui rappelait son arrivée, tiens.
Son interlocuteur avait plus ou moins saisit le fait qu’il n’était pas là où il aurait dû être…mais le croirait-il si il lui disait qu’il avait complètement changé de planète ? Bah…après tout cela n’était pas plus choquant pour certain que l’existence d’un hybride mi-homme, mi-chat ou bien encore celle d’un vampire. Vampire… Morgan jeta un coup d’œil en biais à l’inconnu. L’approcherait-il de manière si décontracté si il se doutait qu’il n’était pour lui qu’une proie potentielle ? Il laissa cette question en suspens. Il était « végétarien » donc cela n’était pas important.
Une agitation intérieure le sortit aussitôt de ses pensées. Son hôte n’appréciait manifestement pas la soudaine proximité du jeune homme.


Qu’est-ce qu’il a à te coller comme ça ? Il ne sait pas où est la place d’un type comme lui ?railla-t-il.

Morgan savait parfaitement à quoi il faisait allusion. Il y avait déjà quelques années de cela, les nekos n’étaient rien d’autre qu’une marchandise exploitée à grande échelle, prometteuse… Il en avait déjà rencontré auparavant, ceux-ci faisant office de collection personnelle d’un riche marchand avec lequel commerçait son père…
Il frissonna de dégoût rien qu’à cette pensée. De ce point de vu-ci, le changement  n’était pas une si mauvaise chose…

La serveuse revint, s’empressant immédiatement de nettoyer ce qu’elle avait renversé. L’inconnu la regarda d’un air sceptique avant de lancer innocemment :

- J'pense qu'un p'tit dédommagement ne me ferait pas de mal...Un autre croissant devrait suffire...

Le vampire regarda la femme acquiescer d’un air penaud et repartir une nouvelle fois. On pouvait dire qu’il ne perdait pas le nord, celui-là…
Morgan se dégagea doucement de son interlocuteur, passant une main dans ses cheveux de jais. Bien…par où commencer ?

- C’est le moins que je puisse faire, j’imagine…répondit-il en regardant distraitement son t-shirt trempé.

Il poussa une chaise sur laquelle il s’assit et invita le neko à en faire de même. Quitte à partir dans une discussion qui serait –très certainement- interminable, autant s’installer confortablement.
Ses yeux vairons se posèrent un instant sur le jeune homme qui se tenait face à lui. Comment réagirait-il ? Morgan ne savait pourquoi, mais il le voyait très mal réagir de façon négative…peut-être qu’il se trompait, après tout ce n’était qu’une vague hypothèse.

- Pour faire simple, nous allons dire que nous nous trouvons sur Bloody Moon, une Lune invisible aux yeux des humains qui fait, en quelque sorte, office de terre d’exile aux êtres surnaturels…bien qu’on y trouve un certain nombre d’humains…


Il faut bien qu’il y ait du bétail, ajouta-t-il très sérieusement.

Il s’arrêta de parler lorsque la serveuse revint pour déposer le croissant du jeune homme et en profita pour lui redemander un earl grey. Il était venu ici pour ça, après tout...

- Bref, c’est à peu tout ce que je sais sur cet endroit.

Morgan porta une nouvelle fois son regard sur son interlocuteur, à l’affut de sa réaction. Connaissait-il l’existence des créatures, telles que lui, par exemple ? Peut-être, étant donné que lui non plus n’était pas humain. Du moins pas totalement…
Le vampire regarda rapidement les autres personnes assises à la terrasse du café. Combien d’entre elles n’étaient pas humaines ? Impossible de répondre à cette question. Beaucoup, sans aucun doute. Mais ici, mieux valait cacher sa véritable nature aux yeux de tous, surtout dans son cas. Ses semblables n’étaient pas vraiment appréciés et ceux même chez les êtres surnaturels… Si ce n’était pour dire détestés.
Oui, mieux valait ne rien dire. Ici, se faire des ennemis n’était pas quelque chose de conseillé…



_____________
Pas de problème, j'adore ^-^
Désolé, j'écris pas des masses aussi ._.
avatar
Morgan Fujisaki

Messages : 160
Date d'inscription : 29/12/2011
Age : 20
Localisation : Avec lui, ce monstre...

Feuille de personnage
Nom/Prénom: Morgan Fujisaki
Age: 19 ans depuis ... longtemps ?
Qui as tu déjà rencontré ?:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un nouveau départ... Et un café, s'il-vous-plaît. [PV Morgan Fujisaki] [Abandonné]

Message  Ryû Kosaki le Ven 5 Juil 2013 - 0:37

 La serveuse était à peine revenu qu'elle repartait déjà en salle... Lui chercher son «dédommagement», son second croissant. Ryû ne peut empêcher un autre sourire d'étirer ses lèvres à ce moment là, il n'en veut pas à la jeune femme, il s'en fiche pas mal à vrai dire, même si sur le coup, ça l'a vachement mit en rogne, non mais c'est vrai, elle venait de renverser de l'eau, et bouillante qui plus est sur un mi-homme mi-chat... On a pas idée aussi! Alors pourquoi, pourquoi lui avoir lancé cette petite réplique innocemment, sachant très bien quel effet elle aurait, pourquoi l'avoir presque réprimandé alors qu'il n'est même pas son patron, qu'il n'a aucune autorité sur elle? La raison est simple, il a vu en cette occasion un moyen inespéré de pouvoir s'offrir un croissant de plus, croissant qu'il n'aurait sans doute pas pu se payer. Ça lui fera quelque chose en plus dans l'estomac pour la journée. Enfin bref, il n'y pense plus désormais et se concentre plutôt sur son interlocuteur, attendant que ce dernier veuille bien lui répondre. Il le sent se dégager de lui et il le laisse faire, croise à nouveau ses bras sur son torse en le suivant du regard. Ce type là lui a l'air bien jeune, plus jeune que lui, enfin, pas loin de ses vingt ans probablement. Humph... C'est pas dans des endroits comme ça que les jeunes traînent généralement, puisque souvent déjà ils ne se lèvent pas avant le milieu d'après-midi parce qu'ils font la fête toute la nuit... Alors qu'est ce qu'il fait là lui? Est ce que... Est ce que ça voudrait dire... ça voudrait dire qu'ils n'ont pas de bars ici?!



Arg! Ça, c'est une sacré mauvaise nouvelle, très mauvaise même! Où est ce qu'il va pouvoir aller se détendre, et boire un verre ou deux...?... Ou trois? Il grimace un instant en levant les yeux aux cieux, réfléchissant, tentant de trouver une solution à ce problème quand l'inconnu prend la parole avant de s'asseoir et de pousser une chaise vers lui, chaise qu'il regarde un petit moment. Il soupire finalement et vient s'y asseoir, récupérant sa tasse et son croissant, enfin, son demi croissant puisqu'il en avait déjà avalé la première moitié, qu'il pose juste juste devant lui comme si quelque part, il avait peur qu'on les lui prenne. Après tout, il s'agit là de son seul repas de la journée alors il est hors de question que quelqu'un d'autre en profite. Quand il s'assoit, il ne quitte pas des yeux le type qu'il a face à lui, il le regarde et en profite même pour détailler un peu ses traits, cherchant probablement à savoir à qui il a faire exactement, à quel genre de personne surtout. Une fois ses fesses posées sur la chaise, il détache son regard de lui et attrape son paquet de cigarettes pour en fourrer une entre ses lèvres qu'il allume aussitôt. Ici on est en terrasse, ce n'est donc pas interdit, si? Enfin bref, il ferme les yeux un bref instant en tirant une longue bouffée de sa cigarette, juste le temps que le gars lui dise qu'ils se trouvaient bel et bien sur une autre planète, qu'elle s'appelait Bloody Moon, que c'était une lune que seuls pouvaient voir les êtres surnaturels... Hum, pour un peu il lui aurait presque demander quelle herbe il fumait, mais la serveuse revient vers eux et l'interromps alors qu'il s'apprête à parler. Il s'arrête donc, comme le fait son interlocuteur, et suit la jeune femme du regard, comme pour s'assurer qu'elle va loin, loin d'eux.




Ensuite, il se retourne vers le type qui vient de le renseigner et reste silencieux un court instant, à le fixer, comme si, à l'instant, il cherchait quoi répondre. C'est pas tous les jours qu'on vous annonce que vous venait de changer de planète et que sur votre nouvel habitat ben, y a bien plus de créatures dangereuses que sur l'ancien. Avant, au Japon, même si les créatures de la nuit, comme sa mère aimait les appeler, étaient présentes, ben elles surpassaient pas le nombre d'être humains alors que là... On lui dit carrément qu'il n'y a qu'une poignet d'humain chez les surnaturels. Une question lui vient immédiatement à l'esprit, enfin, c'est plus une vague idée, il se dit que beaucoup de «normaux» doivent faire les frais du surnombre «d'anormaux», il s'imagine très bien un démon avec toute une collection de «serviteur» ou un vampire avec un énorme garde-manger plein à ras-bord de poche contenant du sang humain... Enfin, sur le coup, ça fait peut-être cliché mais il faut dire que lui a eu la chance de ne rencontrer aucune personne de cette espèce jusque là. D'ailleurs... Relevant les yeux vers son interlocuteur, il tire une nouvelle et longue bouffée sur sa cigarette.




_J'pense pas que tu me croirais si j'te disais que j'étais rien de plus qu'un simple être humain... J'suppose que tu la bien compris, j'suis un «neko»... Mais toi, toi t'as rien, aucun signe extérieur qui puisse me donner un indice sur ton «espèce»...

En parlant, il a bien appuyé sur le mot «neko», ce qui montre quelque part qu'il se dégoûte lui-même, d'être ce qu'il est. Il n'est pourtant pas agressif ou dégoûtant au point de devoir être rejeté de la société mais de là où il vient on l'a toujours considéré comme de la sous-merde, comme une infamie. Il le regarde encore un moment, le dévisageant presque, avec un léger sourire en coin flottant sur ses lèvres. Il s'approche un peu plus, se penche vers lui légèrement et hausse un sourcil sans jamais se départir de l'étrange sourire qu'il affiche.




_Alors... démon ou buveur de sang? Humphr... A moins que tu ne sois un de ces types qui se transforme obligatoirement les nuits de pleine lune en une espèce de clébard immense?


Il s'éloigne un peu tandis que sa queue se met à balancer lentement derrière sa chaise, effleurant le sol par moment, puis récupère sa tasse dont le contenu est désormais froid mais il s'en fiche, il a l'air de s'en accommoder, ça n'a pas l'air de le déranger plus que cela quand il la porte à ses lèvres pour en boire une longue gorgée. Il trouve un soudain intérêt à ce type qui lui paraît si jeune, avec sa peau blafarde et son style gothique il lui paraît aussi si ce n'est plus étrange que lui-même qui a une queue et des oreilles de chat. Lui, il est pas humain, ça se voit, c'est bien trop flagrant.




_En tout cas, même si j'sais pas qui t'es ni comment tu t'appelles, j'peux toujours te remercier, après tout, grâce à toi, j'en aurais un peu plus dans l'estomac aujourd'hui.

Et c'est sur ces mots qu'il laisse sa cigarette dont il vient de tirer de longues bouffées tomber par terre avant qu'il ne l'écrase de ses veilles baskets bien trop usées par le temps. Il attrape le croissant qu'il avait déjà entamé et mord à nouveau dedans, une fois, puis deux fois pour finir par l'avaler tout entier sans plus de manières. Aussitôt terminé, il fait à nouveau pencher sa chaise vers l'arrière, croisant ses bras derrière sa nuque. Il n'a pas l'air d'être indisposé ou même mal à l'aise malgré le fait qu'il sait parfaitement être entouré de personnes qui ne sont pas forcement humaine, ça ne semble pas l'étonner ou l'effrayer plus que ça, de toute façon il a l'habitude de survivre partout où il pose les pieds, rares ont été les jours où il n'a pas du se défendre. Il se penche un peu plus vers l'arrière, tenant malgré tout en équilibre, et semble vouloir s'étendre au soleil, probablement pour faire sécher ses vêtements qui lui collent à la peau, toutefois il garde toujours le côté gauche de son visage caché, recouvert partiellement par quelques mèches de cheveux. Son attention se reporte sur le gars qu'il a face à lui, il le regarde, l'observe et le détaille un peu plus que tout à l'heure et cette fois, il remarque quelque chose qu'il n'avait pas vu tout à l'heure, il voit et constate la différence de couleur de ses yeux et il hausse un sourcil un bref instant, affichant un autre sourire sarcastique, dévoilant les petits «crocs» qu'il avait.




_Sympa dis donc... t'es naît comme ça ou t'as simplement oublié une lentille?


Il se montre tout à fait bavard aujourd'hui et son interlocuteur doit en penser la même chose, mais il est vrai qu'il pose des questions qui peuvent être dérangeantes... Il est poussé par une certaine curiosité, et c'est étrange, ce genre de sentiments, ça fait bien longtemps que ça ne l'a pas animé, il en est surpris, étonné de parler autant, de s'intéresser ainsi aux autres et à ce qui l'entoure. Mais il se dit, se dit que c'est normal puisqu'après tout il vient de débarquer sur une toute nouvelle planète. C'est peut-être une seconde chance qu'on lui offre là...?


___________________
Ahah, pas besoin d'écrire des masses pour que ce soit bien ^^
avatar
Ryû Kosaki

Messages : 203
Date d'inscription : 02/07/2013
Age : 27
Localisation : Ca te regarde?!

Feuille de personnage
Nom/Prénom: Ryû Kosaki
Age: 23ans
Qui as tu déjà rencontré ?:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un nouveau départ... Et un café, s'il-vous-plaît. [PV Morgan Fujisaki] [Abandonné]

Message  Morgan Fujisaki le Ven 5 Juil 2013 - 15:04




Un nouveau départ...et un café, s'il-vous-plaît.
Ryû Kosaki & Morgan Fujisaki


Because we need each other…


L’inconnu sembla réfléchir un instant avant de lâcher un soupir et de prendre place sur la chaise, face au vampire. Il sortit une cigarette qu’il alluma et l’écouta parler en silence.
Une fois qu’il eut fini, Morgan le regarda attendant ses réactions. Il ne semblait pas spécialement perdu ou encore moins révolté. Pensif, peut-être.
C’était déjà ça, il ne le prenait pas pour un fou.  
Le jeune homme tira une longue bouffée sur sa cigarette, lui jetant un regard suspicieux.

- J'pense pas que tu me croirais si j'te disais que j'étais rien de plus qu'un simple être humain... J'suppose que tu la bien compris, j'suis un «neko»... Mais toi, toi t'as rien, aucun signe extérieur qui puisse me donner un indice sur ton «espèce»...

La façon dont il appuya sur le mot « neko » n’échappa pas au vampire. Il y ressentait comme un semblant de dégout, une intonation aux aspects écœuré, comme si l’évocation de sa race le révulsait plus qu’autre chose… Morgan eut alors un vague sentiment de compassion. Il pouvait comprendre ce qu’il ressentait, bien que leur position respective était quelque peu différente. L’un était qualifié de déchet et l’autre de monstre…bien que dans son cas, il l’était réellement. Un monstre.

L’inconnu le regarda avec insistance, un léger sourire aux lèvres. Il se pencha vers lui, haussant un sourcil.

- Alors... démon ou buveur de sang? Humphr... A moins que tu ne sois un de ces types qui se transforme obligatoirement les nuits de pleine lune en une espèce de clébard immense?


Grillé ~ il est perspicace à ce point ?

Morgan eut lui aussi un étrange sourire. Alors comme ça, on le classait d’ors et déjà dans les trois races les plus hostiles…il lui faisait donc si mauvaise impression ? A moins que ce choix fût influencé par ses vêtements ? L’habit ne faisait pas le moine, aurait-il voulu dire. Mais ce n’était pas adapté à la situation. Il était clair qu’un ange ou une créature dans le genre ne se vêtirait certainement pas de cette façon…

Son interlocuteur s’éloigna pour se balancer une nouvelle fois sur sa chaise, buvant une gorgée de la boisson qui se trouvait dans sa tasse.


Café au lait…beaucoup trop sucré, ajouta-t-il mentalement, se fiant à l’odeur.

- En tout cas, même si j'sais pas qui t'es ni comment tu t'appelles, j'peux toujours te remercier, après tout, grâce à toi, j'en aurais un peu plus dans l'estomac aujourd'hui.

Il laissa tomber sa cigarette sur le sol puis l’écrasa sous son pied. Son attention se reporta sur son croissant déjà entamé qu’il s’empressa de finir pour se repencher vers l’arrière. Le vampire le regarda distraitement, se demandant quand est-ce qu’il finirait par tomber ou se prendre une deuxième fois la serveuse…
Le neko le regarda à nouveau, comme intrigué. Visiblement, celui-ci semblait être de plus en plus curieux à son sujet. Quoi de plus normal, après tout ? Il avait bien mentionné le fait qu’il n’y avait qu’une faible quantité d’humains et ne s’était pas compris dedans…
Le sourire de l’inconnu devient légèrement railleur, alors qu’il lui posait une nouvelle question.

- Sympa dis donc... t'es naît comme ça ou t'as simplement oublié une lentille?

Morgan porta instinctivement une main à son œil droit, celui-ci brillant d’un rouge écarlate. Il avait oublié ce détail, qui, en effet, était susceptible d’en intrigué plus d’un. C’était d’ailleurs la principale question qu’on lui posait…mais généralement d’une autre façon.

La serveuse revint –une énième fois- apporter sa commande. Il la gratifia d’un sourire chaleureux, ne pouvant s’empêcher d’avoir un peu pitié pour elle. Cela faisait bien la cinquième fois qu’elle venait à leur table… Il posa une de ses mains contre la tasse en porcelaine, sentant aussitôt une vague chaleur se propager dans sa chair. Son interlocuteur n’avait pas remarqué ce détail qui était majeur dans la découverte de son espèce, bien qu’il était franchement entré en contact avec sa peau ; il était glacé. Comme tous vampires qui se respectait, la température de son corps était incroyablement faible comparé à celle d’un corps vivant…

L’ombre d’un sourire apparut sur son visage alors qu’il portait la tasse à ses lèvres pâles. Voyons jusqu’où le jeune homme était capable de tirer des déductions.

- Ai-je vraiment l’air d’appartenir à l’une de ces trois races ? Ne pourrais-je pas…être un humain, tout simplement, ou un sorcier, par exemple ? Ou bien encore un kitsune, capable de prendre entièrement forme humaine ?

Morgan tournait autour du pot, il en était parfaitement conscient. Mais il s’ennuyait et cela faisait depuis longtemps qu’il n’avait pu entretenir une conversation « réelle » avec quiconque. Et cette personne l’amusait, de par son comportement et sa façon de parler. Cela lui faisait du bien de pouvoir discuter simplement, autour d’une agréable tasse d’earl grey.

- Je m’appelle Morgan. Morgan Fujisaki, répondit-il, s’attendant néanmoins peu à ce que son interlocuteur le retienne ou y porte attention.

Simple ponctualité, se dit-il, sans pour autant demander celui d’un jeune homme.
Il but une gorgée avec délice, sentant la chaleur du liquide se répandre dans son corps. Bien que ses sens s’étaient particulièrement affûtés, il était dans l’incapacité de manger de la nourriture humaine tellement son goût était atroce et fade en comparaison du sang. Cependant, ce n’était pas le cas pour les boissons –en particulier le thé. Cela était peut-être dû au fait que son régime n’était qu’essentiellement constitué d’éléments liquides ? 
Il écarta cette question sans importance, revenant à celle de son interlocuteur. Ses yeux vairons, hein ?

- Si seulement cela aurait pu être aussi simple que vous le dîtes… Disons que j’ai été victime d’un « petit accident », il y a déjà quelques années…

Le vampire resta assez évasif sur le sujet, ne souhaitant pas spécialement en dire d’avantage. Bien que l’inconnu ait cru ses propos, lui dire la vérité à son sujet n’était pas l’une des meilleures choses à faire. Sortir de but en blanc que l’on partageait son corps avec son ancien « maître » était peu vraisemblable. La magie et autres bizarreries existait, certes, mais il y avait des limites. Le neko le traiterait sûrement d’allumé ou bien encore de schizophrène, qu’en savait-il…


Je peux savoir qui est ce « petit accident » ?
C’est donc si difficile à deviner ?
...demanda-t-il, blasé.
Je n’ai pas plus de prestige que ça ? Je ne suis pas celui qui-
Qui est monstrueux ? Oui. Mais sinon ; non, tu n’es rien. Et tu n’as jamais rien été de plus que cela.

Il fronça les sourcils, la discussion était close. Il ne voulait pas non plus partir sur ce sujet-là. Les choses mortes étaient et resteraient mortes. Raviver des souvenirs aussi odieux n’était qu’une perte de temps. Le vampire n’avait plus envie de penser à cela, à des choses qu’il avait laissé derrière lui depuis bien longtemps.
Et il ne comptait pas changer cela.

avatar
Morgan Fujisaki

Messages : 160
Date d'inscription : 29/12/2011
Age : 20
Localisation : Avec lui, ce monstre...

Feuille de personnage
Nom/Prénom: Morgan Fujisaki
Age: 19 ans depuis ... longtemps ?
Qui as tu déjà rencontré ?:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un nouveau départ... Et un café, s'il-vous-plaît. [PV Morgan Fujisaki] [Abandonné]

Message  Ryû Kosaki le Lun 29 Juil 2013 - 14:17

Un sourire étrange se dessine sur les lèvres de Ryû. Il a fait mouche avec sa dernière question, le gars qui est en face de lui ne semble pas vouloir lui répondre, néanmoins, il sait que c'est quelque chose qui a, sans aucun doute, une grande importance dans la vie de ce type. Comment? Le simple fait qu'il vienne poser ses doigts sur cette œil qui brille d'un rouge vif. Comme ses yeux à lui. Enfin, en apparence, mais, au fond de lui, il sait qu'ils sont différents tous les deux. Humph... Ce garçon est décidément très intéressant. Il le voit sourire à la serveuse qui vient de lui apporter sa commande, et en secoue la tête. Lui ne lui aurait sûrement pas offert un sourire pareil, après tout, elle ne fait que son travail. Rah, oui! C'est vrai, il devait sûrement apprendre à se sociabiliser un peu plus mais, comment se montrer chaleureux avec les autres alors que vous avez l'habitude d'être traiter comme un vulgaire animal? Il soupire de nouveau tandis qu'il se gratte la joue de l'index. C'est un tic, une habitude, un geste qu'il a tendance à faire quand il réfléchit à quelque chose ou que ce quelque chose le fait soupirer de désespoir. En l’occurrence, ce quelque chose, ce sont les manières de gentleman de son interlocuteur. Alors comme ça, des gars pareils, ça existait encore?




Il relève la tête et hausse un sourcil en voyant le garçon porter sa tasse à ses lèvres. Non, vraiment, soit ce mec venait d'une autre planète que la Terre, soit il n'avait pas l'âge qu'on aurait pu lui donner...Héhé. C'était sûrement ça. Souriant à son tour, il l'écouta attentivement puis se laissa tomber contre le dossier de sa chaise, ses bras croisés sur son torse. Ce type là cherchait à se cacher au reste du monde probablement, ou alors ca l'amusait totalement d'avoir le «contrôle» de la situation. Toujours est-il que ca fit longuement réfléchir Ryû qui ne se départit pourtant pas de son étrange sourire. Et c'était même pas un japonais! Ou alors, qu'à moitié. Il venait de se présenter à lui, donc il ne cherchait pas spécialement à cacher son identité. Donc au final, tout cela le faisait rire. Son sourire s'élargit encore alors qu'il le fixait du regard. Il le voyait, sans vraiment le voir, il pensait, réfléchissait surtout. C'était à lui de deviner ce qu'il était? Hum, un petit défi, en quelque sorte. Il le laisse parler, l'écoute et reste longuement dans cette position sans plus rien dire. Jusqu'à ce qu'il se décide à faire pencher à nouveau sa chaise vers l'arrière. Venant cette fois croiser ses bras derrière sa nuque, il leva les yeux vers le ciel et inspira fortement avant d'expirer de la même façon. Il attrapa sa tasse, la termina, puis mordit dans son second croissant.

_ Tu ne peux pas être humain.

Il avala le contenu de sa bouche puis posa son coude sur la table, venant ensuite appuyer son menton sur son poing.

_ J'déteste dire ça mais... En plus d'être humain qu'à moitié, j'ai une autre tare, j'ai également une partie «chat» en moi et ça p'tit, ça fait de moi un être avec quelques côtés animaux... Et certains d'entre eux possèdent un «sixième sens». Manque de bol pour toi, c'est mon cas. Et ce don, m'a, en quelque sorte, murmuré que tu faisais sans aucun doute partit de ses trois races. Et puis...

Il se redressa, mordit à nouveau dans son croissant sans lâcher Morgan du regard, puis il croisa les jambes.

_ T'as ni l'odeur d'un sorcier, ni celle d'un kitsune et encore moins celle d'un humain. Enfin, y a le fait que tu nie de cette façon de faire partie d'une de ses races... Ah! Et puis j'avais oublié. T'as des manières de p'tit nobliaux sortit tout droit de son palace, tu sais, les gars qui, avant, croyait qu'il fallait aider les pauvres, leur rendre la vie un peu plus agréable et qui inventaient toutes sortes de conneries alors qu'en fait, il aurait suffit qu'on en décapite un ou deux pour que tout aille bien dans le meilleur des mondes. Enfin bref, j'sais pas d'où tu viens mais si t'es vraiment un démon, un vampire ou un lycanthrope, tu devrais vite oublier tout ca et devenir aussi dur qu'un foutu roc avant que l'un ou l'autre décide de ta gâcher la vie... Enfin, c'que j'en dis, t'en fais c'que tu veux...

Il sortit une énième cigarette de son paquet, l'alluma et tira une longue bouffée de celle-ci. Il resta silencieux un court instant puis reprit.

_ Morgan, hein? -il eut un bref sourire- C'est pas un prénom de fille ça? Tu veux que j'te dise? Arrête de me vouvoyer, c'est franchement ridicule, j'suis pas le genre de type auquel on dit «vous», tu crois pas?


C'était du moins ce que ses vêtements trahissaient. Un jean troué, usé et déchiré par endroit, tout comme ses baskets qu'il traînait depuis bien trop longtemps déjà, des baskets noires et blanches, enfin, c'était plus vraiment très blanc, c'était plutôt gris désormais, dont le bout est lui aussi usé, élimé jusqu'à un point où on s'attendrait presque à en avoir surgir ses orteils. Et son t-shirt, encore trempé qui lui colle à peau, un vieux t-shirt sur lequel on peut voir le logo d'un ancien groupe de rock, disparut depuis bien des années des médias. Bref, sa tenue n'est vraiment pas géniale, ni à la mode, il se vêtit avec ce qu'il a, et il déjà bien content d'avoir quelque chose. C'est pas très chaud pour les nuits d'hiver mais bon, au moins il ne se promène complètement nu. Cette idée le fait sourire, n'empêche, si sa pauvre mère n'était pas là alors il serait déjà sans doute mort depuis longtemps, mort de faim oui.




Sa cigarette est resté bien trop longtemps pendue entre ses doigts, il l'amène finalement à ses lèvres et en tire quelques bouffées avant de la laisser simplement tomber au sol.

_ A propos de ton œil... J'me demande bien comment un «accident» peut provoquer ce genre de réactions... Mais on a chacun ses p'tits secrets et j'te forcerais pas à me le révéler, même si j'avoue que ça m'intrigue pas mal. Après tout, c'est pas tous les jours qu'on croise quelqu'un d'aussi étrange que soi...

Il attrape son croissant, écrase sa cigarette par terre, et engloutit le restant de sa viennoiserie. C'est pas grand chose, deux croissants dans l'estomac, mais c'est mieux que rien.

_ Mais parlons d'autre chose... J'ai cru comprendre que tu n'étais là que depuis peu de temps... Comment t'es arrivé ici, hmm?
avatar
Ryû Kosaki

Messages : 203
Date d'inscription : 02/07/2013
Age : 27
Localisation : Ca te regarde?!

Feuille de personnage
Nom/Prénom: Ryû Kosaki
Age: 23ans
Qui as tu déjà rencontré ?:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un nouveau départ... Et un café, s'il-vous-plaît. [PV Morgan Fujisaki] [Abandonné]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum