Bloody Moon
Bienvenue sur Bloody Moon ! Créez votre personnage, choisissez votre race et lancez vous à la découverte des nombreux endroits de notre belle Lune...

Lullaby for two Angels [Pv - Kamiko O. Taiyo] [Abandoné]

Aller en bas

Lullaby for two Angels [Pv - Kamiko O. Taiyo] [Abandoné]

Message  Sakishiro le Mer 3 Juil 2013 - 16:59




Lullaby for two Angels
Kamiko O. Taiyo & Sakishiro


Uncertainty oppresses me ... Healed me.
Lullaby


Rien ne semblait avoir changé. Pourtant, c’était réellement le cas. Tout avait changé. Absolument tout. Et ce, de manière bien trop rapide, bien trop fulgurante… Il avait était damné, condamné à errer dans un monde qu’il ne connaissait pas, qu’il ne comprenait pas. Un monde dans lequel il vivait, ni plus ni moins, sans se poser de question. Un monde qui, peu importe sa présence, continuerait de tourner, comme cela en fut toujours le cas.
Oui, l’Ange ne se faisait pas d’illusion. Il ne s’en ferait plus. Ici ou sur Terre, il n’y avait aucune différence. Strictement aucune. Il n’avait jamais rien fait de plus qu’exister, exister de façon si pitoyable, si…inutile. Inutile. C’était en effet le mot exact. Durant sa longue et morne vie –si elle pouvait être qualifiée de telle- Sakishiro n’avait servi à rien. Il s’était contenté de regarder le monde bouger autour de lui, de voir ô combien la différence entre lui et les autres était grande. Que malgré son apparence supérieure, il était réellement le plus inférieur de tous…
Alors, effectivement, on pouvait dire que rien n’avait changé. Il avait été damné depuis le début. Depuis sa naissance, ou plutôt sa création. La création d’un jouet défectueux, un simple produit bon à jeter s’il ne s’satisfaisait pas ses créateurs. Ses foutus créateurs…

Mais l’Ange avait décidé de ne plus faire la même erreur. Il avait décidé de changer. De faire bouger les choses, de laisser sa trace sur ce monde perpétuellement en mouvement.
Sakishiro ne demandait pas à être considéré comme supérieur mais seulement comme un égal. Une personne normale. Une personne qui, malheureusement, n’était pas normale…
En arrivant sur Bloody Moon, il avait pris conscience de certaines choses, des choses qui, auparavant, ne l’avaient jamais importé. Il n’était pas le seul à souffrir de la sorte. Chaque personne disposait elle aussi d’un passé, celui-ci parfois sombre, baigné dans le sang et les larmes.
Les larmes surtout.
Comme lui.
L’Ange n’était pas le seul écorché que portait ce monde. Partout où il y avait la vie, il y aurait des pleurs. De la tristesse. Mais aussi de la joie.
Cette Terre était une terre d’exil où un nombre incalculable de personnes se rendaient, humaines ou non. Il n’était pas le seul à s’être fait abandonné de la sorte. Ici, il n’était qu’un être parmi tant d’autres. Parmi une multitude d’autres.

Par-dessus tout, Sakishiro avait ressenti l’irrépressible besoin d’expier les crimes odieux qu’il avait commis. Des crimes simplement fondés sur une rage aveugle, une tristesse déchirante… L’Ange avait les mains souillées plus que quiconque, il le savait. Et ces traînés écarlates qui avaient maculé ses membres ne pourraient jamais s’estomper. Il s’agissait de traces indélébiles, ineffaçables, dont il ne pourrait vraiment se repentir. Il le savait…
C’est pourquoi il avait ouvert un cabinet médical en centre-ville. Lui qui avait jadis tant pris de vies, il allait à présent en sauver. Peut-être que le mot « sauver » était bien grand pour ce qu’il en était, mais au moins, Sakishiro se rendrait utile. Et c’était là une chose qui n’avait pour lui pas de prix.
Il voulait aider les autres du mieux qu’il le pouvait, de la façon dont il aurait sûrement dû le faire dès le début…



【★ ★ ★ ★】


L’Ange ouvra lentement les yeux, s’éveillant doucement. Il se redressa et s’assit dans son lit avant de laisser échapper un bâillement. Quelle heure était-il ?
Ses yeux d’un violet troublant se posèrent sur le cadran de l’horloge, encore hagards à cause du sommeil. Treize heure…trente. Treize heure trente ?!
Le jeune homme se leva précipitamment, manquant de peu de s’étaler par terre. Quel idiot ! Pourquoi avait-il oublié de mettre son réveil ? Et pourquoi devait-il toujours traîner au lit jusqu’à une heure si tardive ?... Cela allait fortement entacher à sa réputation…

Sakishiro sortit de sa salle de bain, les cheveux encore mouillés, et attrapa au hasard quelques vêtements dans son armoire. Heureusement pour lui qu’il habitait juste au-dessus de son cabinet…
L’Ange s’habilla rapidement, découvrant au passage les habits qu’il avait si négligemment choisit : un simple T-shirt à manches longues blanc ainsi qu’un jeans de la même couleur. Soit. Après tout, le blanc était l’une de ses couleurs favorites.
Il jeta un bref coup d’œil à l’imposante paire d’ailes qui battait légèrement dans son dos. Il fallait dire qu’elle n’était pas vraiment pratique pour se déplacer librement –surtout pour pouvoir passer les portes…- mais malheureusement, le jeune homme n’avait jamais vraiment su comment les masquer. Tant pis, pensa-t-il avant de descendre à l’infirmerie.

Il s’assit à son bureau, triant les quelques documents qui étaient éparpillés de-ci de-là. Il lui semblait qu’il attentait une visite particulière cet après-midi…en revanche, impossible pour lui de se souvenir de ce dont il s’agissait…
avatar
Sakishiro

Messages : 32
Date d'inscription : 04/05/2012
Age : 19

Feuille de personnage
Nom/Prénom: Sakishiro
Age: Quelques millénaires ?
Qui as tu déjà rencontré ?:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lullaby for two Angels [Pv - Kamiko O. Taiyo] [Abandoné]

Message  Kamiko O. Taiyo le Mer 3 Juil 2013 - 23:31

La jeune femme ouvrit les paupières doucement puis s'étira félinement avant de se redresser sur son lit. Se recoucher était une possibilité pour se rendormir, ce qui n'était pas la meilleure des idées, surtout aujourd'hui. Encore peu éveillé, la demoiselle gagna la salle de bain, une bonne douche ne lui ferait que du bien et la réveillerait certainement plus qu'un café amer et peu appétissant. Lorsqu'elle de la cabine de douche, elle s'empara de ses vêtements préparés la veille, une jupe noire et une chemise de la même teinte agrémentant cela d'un nœud bleu nuit. Ses cheveux encore humide laissaient par moment tomber de fines gouttelettes sur le sol ou des auréoles mouillées sur ses vêtements. A cause de leur longueur, les sécher était une véritable torture mais malgré cela, elle n'avait jamais pensé à les couper. Lorsqu'elle sortit de la salle de bain sa tête dévia vers l'horloge. Encore quelques heures et elle allait devoir passer une sorte d'interrogatoire elle en était sure. Cela lui coupa l'appétit. Elle avait bien de l'appréhension quand aux questions qu'elle, ou il allait bien pouvoir poser, bien que cela ne soit pas des questions trop personnes, du moins l'espérait-elle. Elle quitta donc l'endroit ou elle logeait en attrapant une veste posait négligemment sur une chaise. Autant faire une petite ballade avant de passer devant le bourreau. 

L'ange regardait ou elle le pouvait pour se changer les idées. Mais finalement se fut l'heure, sans qu'elle n'est eut le temps de prendre son repas. C'est ainsi que presque timidement elle ouvrit les portes de l'infirmerie. Une infirmière passa à ce moment-là pet l'ange la retint en lui demandant le chemin pour l'entretien d'embauche. Cette dernière lui indiqua le chemin avant d'être interpeller par l'une de ses collègues. L'ange prit donc le chemin qu'elle lui avait indiquer avant de s'arrêter devant la porte qu'elle devait ouvrir. Elle prit une inspiration puis attrapa doucement la poignée de la porte et tapota celle-ci avant de l'ouvrir. 

C'est en souriant qu'elle entra en commençant sa phrase :

-Bonjour je suis venue pour... La deman... de... d'embau... che...

Le regard de la jeune femme croisa celui du jeune homme sans le lacher. Presque happer par la tristesse dans ses prunelles.  Un trou sans fond de désespoir, c'est tout ce qu'elle pouvait en conclure. Et c'était un de ses congénères qui était dans cette état... Son coeur se serra et ses ailes apparurent sans vraiment être voulu devant l'état de son interlocuteur. Elle essaya de se remettre les idées en place, mais sans grand succès. Elle ferma doucement la porte en s'approchant de lui, puis lacha la poignée. L'ange s'arrêta devant le bureau, ne quittant pas ses pupilles. La jeune femme était trop réceptive à ces sentiments lorsqu'elle regardait les gens dans les yeux. Elle, l'Ange du Pardon avait devant elle la personne qui, depuis sa longue vie, l'avait le plus chamboulé, il semblait détruit de l'intérieur, tout simplement. La jeune femme ne serait peut-être pas celle qui recollerait les morceaux, mais elle l'aiderait à les rassembler au moins. Elle posa une main devant sa bouche, alors qu'elle affichait un air compatissant à son encontre. Elle se refusait à avoir de la pitié envers les autres et n'allait pas commencer maintenant. Les blessures du coeur sont celles qui sont le plus difficiles à faire disparaitre, et c'était le but que voulait atteindre Kamiko en essayant de faire avancer les gens par les paroles, par le pardon. 

-Vous... Vous êtes... Le plus... Souffrant ici... Les blessures que vous avez semblent si... Profondes... Cela me chagrine de ne pas... Vous avoir rencontré plus tôt... J'en suis désolée...

Elle s'en voulait, misérablement. Pourquoi ne l'avait-elle pas senti ? Pourquoi n'avait-elle pas pu voir qu'ici, il y avait quelqu'un qui avait terriblement besoin de soutien. Mais d'une manière ou d'une autre elle voulait aider. Elle soupira avant d'abaisser sa main, la laissant tomber à côté de sa hanche. Elle resta debout, se mordant la lèvre inférieure. l'ange ne voulait plus le voir. Elle ne voulait plus voir ce regard là. Ses yeux se remplirent d'eau salée, sans pour autant les voir glisser sur ses joues, elle attendait de voir si oui ou non, il allait accepter cette aide sous-entendue.

-Laissez-moi vous aider. S'il vous plait.  Je me fiche de ce que vous avez pu faire. Je veux vous aider, oui... Vous aider.

Elle s'était exprimée de manière douce, bienveillante et lui tendit la main, ne s'attendant pas à ce qu'il la prenne néanmoins. 
Spoiler:
Couleur crimson et si jamais quelque chose ne va pas dis le ^.^
avatar
Kamiko O. Taiyo

Messages : 636
Date d'inscription : 11/01/2013

Feuille de personnage
Nom/Prénom: Kamiko O. Taiyo
Age: ~
Qui as tu déjà rencontré ?:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lullaby for two Angels [Pv - Kamiko O. Taiyo] [Abandoné]

Message  Sakishiro le Jeu 4 Juil 2013 - 15:34




Lullaby for two Angels
Kamiko O. Taiyo & Sakishiro


Uncertainty oppresses me ... Healed me.
Lullaby


Alors que l’Ange flânait en regardant d’un air absent la pile de paperasse qu’i venait de faire, quelqu’un toqua à la porte. Il sortit de sa léthargie, battant plusieurs fois des paupières avant d’assimiler parfaitement ce qu’il se passait.
Sakishiro se redressa sur sa chaise, tandis qu’une jeune fille apparaissait de derrière la porte. Elle lui sourit, formulant avec difficulté une phrase.

-Bonjour je suis venue pour... La deman... de... d'embau... che...

Le jeune homme leva les yeux vers elle, croisant son regard d’une agréable couleur bleutée. Il détailla l’inconnue d’un vif coup d’œil ; elle était plutôt mignonne avec sa longue chevelure bleue nuit parsemée de mèches roses et son teint de porcelaine, ressemblant à celui d’une poupée.
C’était donc cela, la visite qu’il avait oubliée…un entretient d’embauche.

Il s’apprêtait à lui dire de prendre place devant lui, lorsqu’il se rendit compte qu’elle restait immobile, comme pétrifiée. Effectivement, la demoiselle ne bougeait pas et continuait de le fixer, un semblant de douleur illuminant son regard cristallin. L’Ange voulu lui demander la cause de cet état mais resta muet devant ce qu’il venait de voir : une paire d’ailes neigeuses fit apparition dans le dos de l’inconnue, révélant sa véritable nature. Elle était une créature céleste. Une créature comme lui.
Non, ce n’était pas tout à fait le cas.
Ils étaient tous deux différents, Sakishiro le savait. Les êtres comme lui n’existaient pas. Malgré leurs quelques similitudes, jamais aucun ange ne pourrait être qualifié comme étant l’un de ses semblables…
La demoiselle lâcha la poignée de la porte, fermant doucement celle-ci avant de faire plusieurs pas vers lui, s’arrêtant devant son bureau. Elle ne l’avait pas quitté une seule fois des yeux, et c’est avec difficulté qu’il réussit à soutenir son regard. L’éclat d’une soudaine compassion qui venait de s’y allumer le rendait tellement mal à l’aise…
Portant fébrilement une main sur sa bouche, elle s’adressa une nouvelle fois à lui.

-Vous... Vous êtes... Le plus... Souffrant ici... Les blessures que vous avez semblent si... Profondes... Cela me chagrine de ne pas... Vous avoir rencontré plus tôt... J'en suis désolée...

L’Ange fut interpellé par ces paroles. Comment savait-elle cela ? Comment avait-elle pu se rendre compte de cela ?... Du fait qu’il traînait derrière lui tant de choses douloureuses…
Il déglutit, regardant sans un mot son interlocutrice. Etait-ce donc cela, un véritable ange ? Un être qui se préoccupait des autres plus que de lui-même ? Un être qui se répugnait à voir la souffrance… Un être qu’il n’avait jamais pu être. Et qu’il ne serait jamais…
Il s’était toujours persuadé qu’il détestait toutes les personnes qui pouvaient peupler la même terre que lui. Que, peu importe de qui il s’agissait, personne ne serait dans la mesure de le comprendre et encore moins de l’accepter tel qu’il était, si « sale » et inutile…si humain derrière son apparence divine… Et les autres anges ne faisaient pas exception à la règle, ils étaient même ceux qu’il haïssait le plus. Sans leur venue, il aurait peut-être pu être heureux…heureux, certes, mais vivant dans un mensonge perpétuel…

La jeune fille soupira et laissa retomber sa main le long de son corps, tandis que ses yeux se remplirent de larmes. Et, avant même que l’Ange ne put réagir, elle se mit à pleurer.

-Laissez-moi vous aider. S'il vous plait.  Je me fiche de ce que vous avez pu faire. Je veux vous aider, oui... Vous aider, murmura-t-elle doucement, en lui tendant faiblement la main.

Sakishiro mit quelques secondes à réagir, choqué parce qu’il venait d’entendre et de voir.
Comment de tels êtres pouvaient exister ?... Comment était-ce possible que quelqu’un dont il ignorait tout versait des larmes pour lui ? Que quelqu’un lui tendait la main en disant vouloir l’aider…
Cela n’était jamais arrivé auparavant. Personne n’avait pleuré sur son sort. Personne. Les gens se contentaient seulement de le mépriser, lui qui n’était rien de plus qu’un produit défectueux…un prototype qui avait été soldé par un échec, qui ne servait plus à rien…
Etait-ce donc cela la fameuse différence entre eux et lui ? Ils étaient des êtres dotés de tant de grâce et de gentillesse, des êtres si chaleureux…
Son regard se posa sur ses ongles obscurs. Il n’était définitivement pas comme eux… Il était « sali » depuis bien trop longtemps…

L’Ange retint les tremblements qui lui parcouraient le corps. En quelques secondes seulement, cette fille venait de faire s’effondrer toutes ses barrières…
Il se leva pour aller se poster devant l’inconnue, affichant un sourire infiniment triste.

-Vous n’avez pas à être désolée, je suis le seul responsable de mon état…

Ses yeux violacés se posèrent lentement sur ceux remplis de larmes de la demoiselle. C’était douloureux. Voir qu’il inspirait tant de peine était insupportable…
Il se saisit doucement de la main qu’elle lui tendait, la serrant faiblement.

-Il n’y a plus rien à faire, ce qui a été brisé ne peut être réparé… Et le fait que vous voulez m’aider ni changera rien… Cela fait partit de moi et même si c’est douloureux je suis obligé de vivre avec…murmura-t-il.

L’Ange tendit sa main libre vers le visage de la jeune fille, essuyant du bout des doigts les larmes qui roulaient le long de ses joues cireuses.  

-Désolé de vous avoir fait pleurer…un être tel que vous ne devrait même pas se préoccuper de quelqu’un comme moi et encore moins verser des larmes pour lui, ajouta-t-il d’une voix douce.
avatar
Sakishiro

Messages : 32
Date d'inscription : 04/05/2012
Age : 19

Feuille de personnage
Nom/Prénom: Sakishiro
Age: Quelques millénaires ?
Qui as tu déjà rencontré ?:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lullaby for two Angels [Pv - Kamiko O. Taiyo] [Abandoné]

Message  Kamiko O. Taiyo le Jeu 4 Juil 2013 - 16:56

C'est après quelques secondes qu'il réagit. La demoiselle tentait tant bien que mal de retenir ses larmes sans grand succès. Certaines d'entres elles avaient fini par franchir la limite et roulaient maintenant sur ses joues sans qu'elle ne puissent les arrêter. L'ange suivait des yeux le jeune homme alors qu'il se leva et se dirigea vers elle, souriant tristement. 

-Vous n’avez pas à être désolée, je suis le seul responsable de mon état…

-Etre responsable ne veut pas dire que vous n'avez pas le droit à de l'aide. Je ne sais ce que vous avez pu entreprendre pour en être arrivé à un tel état, mais je ne peux me résoudre à vous laisser ainsi.

Il prit doucement la main que la jeune femme lui tendait, la serrant faiblement. Elle secoua la tête en la serrant davantage.

-Il n’y a plus rien à faire, ce qui a été brisé ne peut être réparé… Et le fait que vous voulez m’aider ni changera rien… Cela fait partit de moi et même si c’est douloureux je suis obligé de vivre avec…murmura-t-il.

-Je n'en suis pas aussi sure que vous. Avoir choisi de devenir dirigeant d'une infirmerie n'est pas rien... Ce choix n'a pas été fait au hasard, à moins que... Souhaiteriez-vous vous racheter ?

L’Ange tendit sa main libre vers le visage de la jeune fille, essuyant du bout des doigts les larmes qui roulaient le long de ses joues cireuses. Cette même main se fit attraper gentiment par celle de son homologue féminine. 

-Désolé de vous avoir fait pleurer…un être tel que vous ne devrait même pas se préoccuper de quelqu’un comme moi et encore moins verser des larmes pour lui, ajouta-t-il d’une voix douce.

Elle laissa échapper un petit rire jaune. baissant la tête pour ensuite la redresser. Ne pas se préoccuper de quelqu'un... Comment pouvait-on lui dire ça à elle. Elle qui faisait passer le bien-être des autres avant le sien, qui avait mal lorsqu'elle savait que d'autres souffraient et qu'elle, à ce moment riait. L'Ange s'en voulait souvent de cela. Ses ailes, repliées dans son dos se desserrèrent pour aller l'entourer, essayant de l'envelopper dans un cocon réconfortant de plumes immaculées, le mettre à l'aise et le rassurer sans doute. Elle ne pouvait tout simplement pas laisser quelqu'un dans un état comme le sien, c'était contre tous ses principes.

-Un être tel que moi comme vous dites, se préoccupera davantage de quelqu'un comme vous parce qu'il en a réellement besoin. Les yeux ne trahiront pas les sentiments qui submergent la personnes, et vos yeux ne font pas exception à la règle. Ce que je souhaite et de voir autre chose que des sentiments négatifs apparaitre de vos prunelles. Que vous puissiez vous sentir heureux...

La main qui tenait celle sur sa joue  la lacha pour aller se poser sur sa joue à lui. Elle la caressa gentiment, laissant ses ailes les entourer, puis reprit : 

-Sachez néanmoins que dorénavant, vous ne serez plus seul... Je vous le promet...
avatar
Kamiko O. Taiyo

Messages : 636
Date d'inscription : 11/01/2013

Feuille de personnage
Nom/Prénom: Kamiko O. Taiyo
Age: ~
Qui as tu déjà rencontré ?:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lullaby for two Angels [Pv - Kamiko O. Taiyo] [Abandoné]

Message  Sakishiro le Ven 5 Juil 2013 - 1:36




Lullaby for two Angels
Kamiko O. Taiyo & Sakishiro


Uncertainty oppresses me ... Healed me.
Lullaby


La demoiselle ne semblait vouloir lui donner raison. Etait-ce donc trop dur pour elle de le voir si lugubre et si pessimiste ?...

- Etre responsable ne veut pas dire que vous n'avez pas le droit à de l'aide. Je ne sais ce que vous avez pu entreprendre pour en être arrivé à un tel état, mais je ne peux me résoudre à vous laisser ainsi.

Ce qu’il avait fait ? Tant de choses et pourtant si peu à la fois… Il avait réduit à néant la moindre chose susceptible de vivre. Il avait voulu le créer le vide, à l’image de sa propre existence. Et il l’avait fait. Mais, paradoxalement, il n’avait rien fait… Ce n’était peut-être pas seulement de sa faute. Pas s’il était une production ratée…

Elle resserra un peu plus l’étreinte de sa main autour de celle de l’Ange avant d’ajouter :

- Je n'en suis pas aussi sure que vous. Avoir choisi de devenir dirigeant d'une infirmerie n'est pas rien... Ce choix n'a pas été fait au hasard, à moins que... Souhaiteriez-vous vous racheter ?

Il baissa les yeux, évitant son regard. Pourquoi arrivait-elle toujours à tirer les bonnes conclusions ?...
Alors qu’il finissait de parler, elle eut un faible rire. Un rire amer. Ses ailes, qui jusqu’à lors étaient sagement repliées dans son dos, se déployèrent soudainement pour se refermer sur eux, dans un éclair de plumes blanches.

- Un être tel que moi comme vous dites, se préoccupera davantage de quelqu'un comme vous parce qu'il en a réellement besoin. Les yeux ne trahiront pas les sentiments qui submergent la personne, et vos yeux ne font pas exception à la règle. Ce que je souhaite et de voir autre chose que des sentiments négatifs apparaitre de vos prunelles. Que vous puissiez vous sentir heureux...

Elle posa sa main sur sa joue, la caressant doucement.

- Sachez néanmoins que dorénavant, vous ne serez plus seul... Je vous le promet...

L’Ange resta inerte, figé devant ses paroles. Comment pouvait-elle agir comme cela, lui parler de façon si compatissante ?... Sakishiro n’avait jamais demandé à être compris. Loin de là. Car il savait pertinemment que c’était une chose impossible. Une chose irréalisable. Il voulait seulement être accepté tel qu’il était, avec tous ses défauts, ses imperfections et ses crimes… Il voulait être aimé même s’il était tout sauf parfait. Même s’il était inutile et peut-être détestable. C’était tout ce qu’il voulait…
Alors pourquoi le comprenait-elle si facilement ? Etait-il donc si facile de lire ses émotions ?... Pourquoi le comprenait-elle et l’acceptait elle alors que son existence n’était qu’une injure pour ses semblables ?... Avait-elle pitié d’un être aussi misérable que lui ?

Il plongea ses yeux violâtres dans ceux de la jeune fille, comme y cherchant une réponse. Que devait-il dire ?...

- Pour tout vous dire, je suis une production défectueuse… J’aurais sûrement dû être quelqu’un tel que vous, une « bonne personne », mais ce n’est pas le cas. Je suis une création ratée…une création qui n’a pas su prendre les bonnes décisions aux bons moments. Cette marque sous mon œil ainsi que le noir présent sur mes ongles le prouvent. Je ne suis souillé à présent…murmura-t-il.

Sa voix était tremblante, manquant de chavirer à tout instant. Il ne savait pas pourquoi il racontait tout cela à une personne qu’il venait juste de rencontrer. Il n’en avait aucune idée, mais les mots sortaient, vibrants de désespoir et de tristesse. Il ne croyait pas au pardon. L’espoir ne lui était plus permis…il ne le savait que trop bien…alors pourquoi cela devait-il être si douloureux ?

- Je…je ne pense pas que je puisse véritablement me racheter…c’est une chose qui est impossible. Mais j’ai pensé que je me devais de faire cela…pour expier mes crimes… Cela ne changera rien à ce que j’ai fait, mais peut-être est-ce une occasion de me rendre utile, ne serait-ce qu’une fois…

Il essaya de sourire mais se ravisa, n’en trouvant pas le courage.

- Vous êtes encore une enfant comparée à moi…ne perdez pas votre temps avec des choses aussi futiles... Il n'y a rien que vous puissiez faire pour effacer les millénaires que j'ai vécus dans la solitude... Le simple fait qu’une personne comme vous soit capable de ressentir ma tristesse et de vouloir m’aider m’est amplement suffisant…

avatar
Sakishiro

Messages : 32
Date d'inscription : 04/05/2012
Age : 19

Feuille de personnage
Nom/Prénom: Sakishiro
Age: Quelques millénaires ?
Qui as tu déjà rencontré ?:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lullaby for two Angels [Pv - Kamiko O. Taiyo] [Abandoné]

Message  Kamiko O. Taiyo le Ven 5 Juil 2013 - 14:03

- Pour tout vous dire, je suis une production défectueuse… J’aurais sûrement dû être quelqu’un tel que vous, une « bonne personne », mais ce n’est pas le cas. Je suis une création ratée…une création qui n’a pas su prendre les bonnes décisions aux bons moments. Cette marque sous mon œil ainsi que le noir présent sur mes ongles le prouvent. Je ne suis souillé à présent…murmura-t-il.

La voix du jeune homme était tremblante. La jeune femme avait vaguement vu ses trois marques, mais s'était plus focalisé sur ce qu'il y avait dessus, c'est à dire les yeux. C'est ainsi qu'elle paraissait regarder ses marques sous ses yeux se retenant tout de même de les toucher, cela ne devait pas être des plus agréables de sentir quelqu'un toucher la marque d'un péché après tout. Elle redressa un peu la main qu'elle tenait pour cette fois-ci regarder ses ongles.

- Je…je ne pense pas que je puisse véritablement me racheter…c’est une chose qui est impossible. Mais j’ai pensé que je me devais de faire cela…pour expier mes crimes… Cela ne changera rien à ce que j’ai fait, mais peut-être est-ce une occasion de me rendre utile, ne serait-ce qu’une fois.

-Rien n'est impossible. Vos crimes ne seront pas effacés, mais leur pardon se fera petit à petit, soyez-en sur, j'en sais quelque chose sur le sujet puisque j'en suis sa représentante. Sachez que peut-être est-ce la première fois, mais vous venez de faire une bonne décision au bon moment. Il faut parfois plus de temps qu'à d'autre avant de trouver leur objectif. Malheureusement, votre cas fut plus long et plus lourd à porter que d'autre.

Un petit sourit égaya le visage de la demoiselle, les larmes avaient fini de couler, même si elles menaçaient toujours de rechuter sur ses joues. Il allait falloir beaucoup de temps et de patience pour lui, elle le savait, mais elle ne l'abandonnerait pas. L'Ange ne se permettrait pas de laisser quelqu'un dans une telle détresse.

-Vous dites que vous êtes un être défectueux, vous êtes juste imparfait, comme tout le monde. Les anges se pensent parfaits et se placent dans des moules qu'ils ne veulent pas changer. Vous, vous avez sans doute briser ce procédé sans le savoir au début. Et puis même, vos fautes ne m'empêcheront pas de vouloir vous aider.

- Vous êtes encore une enfant comparée à moi…ne perdez pas votre temps avec des choses aussi futiles... Il n'y a rien que vous puissiez faire pour effacer les millénaires que j'ai vécus dans la solitude... Le simple fait qu’une personne comme vous soit capable de ressentir ma tristesse et de vouloir m’aider m’est amplement suffisant…

Ses sourcils se froncèrent doucement, serrant sans s'en rendre compte encore la main, pas bien fortement, néanmoins.

-L'âge ne représente rien, vous pouvez très bien être largement plus vieux, nous n'avons pas vécu les mêmes choses pour nous forger différentes opinions. Et puis, je suis immortelle, tout comme vous, le temps n'est pas quelque chose que je peux prendre en compte, comparé aux humains. Même si par moment je les envie de faire ce qu'ils font sans avoir peur de se lasser, comme leurs jours sont comptés...

Elle ne laisserait pourtant ce devoir à personne d'autre. Même si il est parfois difficile de voir toute les peines du monde et d'avoir fait attendre autant la victime avant de l'aider. Ses larmes se remirent à couler, bien qu'aucun sanglots ni tremblements ne la secouèrent. Elle planta son regard bleu dans celui peu commun de son homologue. 

- L'envie d'avoir des amis, d'aimer quelqu'un ne vous a jamais effleurer l'esprit ? A moins que ce ne soit des pensées plus sombres qui vous envahissaient à chaque instant ? A moins que vous ne vous refusiez ce genre de privilèges. Personne n'a a se priver de cela.

Elle lacha sa main pour placer les siennes dans son dos, l'enlaçant doucement par la même occasion. Brisant leur échange de regard pour poser ses yeux sur le sol, sur le côté, les paupières s'abaissant sans pour autant se fermer. Sa voix se teinta de douceur avant de reprendre dans un murmure. 

-Depuis combien de temps n'avez-vous pas senti la chaleur d'un être vous envelopper ?
avatar
Kamiko O. Taiyo

Messages : 636
Date d'inscription : 11/01/2013

Feuille de personnage
Nom/Prénom: Kamiko O. Taiyo
Age: ~
Qui as tu déjà rencontré ?:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lullaby for two Angels [Pv - Kamiko O. Taiyo] [Abandoné]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum