Bloody Moon
Bienvenue sur Bloody Moon ! Créez votre personnage, choisissez votre race et lancez vous à la découverte des nombreux endroits de notre belle Lune...

Requiem for a Fallen Angel ... [Pv Shika & Yumika ] [Abandonné]

Aller en bas

Requiem for a Fallen Angel ... [Pv Shika & Yumika ] [Abandonné]

Message  Sakishiro le Dim 12 Aoû 2012 - 14:02



"It was empty. I noticed this for the first time."


Le froid. L'Ange le ressentait toujours et encore. La douce morsure du froid. Elle s'imprégnait lentement dans sa chair, le paralysant peu à peu. Il ne voyait rien. Il ne pouvait rien distinguer. C'était comme un cauchemar, un mauvais rêve. Il voulait lutter contre cette chose, il voulait ouvrir les yeux, se réveiller. Mais il ne pouvait pas. Son corps ne lui obéissait pas.
Avait-il au moins un corps ? Sûrement. Sinon il ne ressentirait pas cette étouffante sensation de froideur...était-ce une sensation agréable ? Ou, au contraire, insupportable ? Cette question n'obtint pas de réponse. Juste celle ci, qui résonnait encore et encore en sa tête :
"Il ne savait pas."
Sakishiro ne savait absolument rien. Il lui semblait que quelqu'un lui avait parlé, qu'on lui avait dit quelque chose de douloureux...mais quoi ? Et quand ? Il ne s'en souvenait pas. Du moins, il avait juste la vague impression que, encore une fois, il avait été plongé dans les abysses de l'ignorance. Était-ce bien ? Était-ce mal ? Comment le savoir ?... Comment pouvait-il avoir une réponse ?
Il n'y avait rien. Le jeune homme se sentait sombrer dans le vide, un vide béant et glacial. Il songea alors que, peut-être il était mort. La mort était elle donc si étrange ? Si...vide ? N'y avait-il donc rien ? Ne ressentait on donc ni souffrance ni joie ? Rien mis à part une neutralité absolument ? Une sensation d'être mais de ne se résumer à rien de plus qu'au néant ? C'était curieux...Bien curieux...

A partir de maintenant, qu'es-tu Sakishiro ?
Un ange
ou ...
Un Monstre ?
Sakishiro rouvrit brutalement les yeux. Pourquoi...il n'était pas mort ? Pourquoi vivait-il encore ? Et qu'est-ce qu'il faisait ici ?...
L'Ange, couché à même le sol, se redressa faiblement, levant ses yeux mauves du sol herbeux. Des arbres. De l'eau. La nuit. La nuit et le calme. Où était passé l'incendie ? Pourquoi n'y avait-il plus de cris ? Plus de clameur ? Plus de rouge...plus de feu...plus de sang. Juste une forêt, une rivière et le silence. La solitude.
Le jeune homme avait l'impression d'avoir dormi pendant des années, des siècles peut-être même. Que le temps qui s'était écoulé entre ses précédents souvenirs et le présent était incroyablement éloignés. Que c'était-il passé ?... Que faisait-il ici ? Où était-il ?
L'écho d'une voix retentit sourdement à ses oreilles. Et des mots, tels que "Premier", "Libre Arbitre", "Déchu", "Condamné", "Éternité", "Souffrir" lui virent à l'esprit.
Aussitôt, Sakishiro se pencha brusquement, portant avec affolement une main à son visage. Il se souvenait...il se souvenait de ce qu'on lui avait dit. Il se souvenait qu'on l'avait puni. Puni pour avoir mené une existence qui allait à l'encontre de leur idéaux...une existence souillée par le péché et l'ignorance. L'incompréhension et le désespoir. La fureur et la destruction... On l'avait maudit. Tout ça parce qu'il était différent. Tout ça parce qu'il n'avait jamais rien su... Tout ça parce qu'on l'avait livré seul à lui même ! On l'avait abandonné...on l'avait juste abandonné. Ces présumés "créateurs" comme tous ces humains...on avait toujours méprisé son existence...alors pourquoi... Pourquoi...
Une larme glacée roula sur sa joue pâle. Une larme d'amertume. De haine. D'incompréhension, oui plus que toute chose il ne comprenait pas. Le monde était bien cruel avec lui. Injuste. Personne n'avait fait preuve de justice envers lui...personne...
Il baissa faiblement les yeux vers ses mains blafardes, crispées sur ses cuisses. Il regarda les loques blanches qui lui servaient de vêtements. Les qualifier d'habits était peut-être un bien grand mot... Il était juste vêtu d'une sorte de tunique lui couvrant seulement une partie de son torse et s'arrêtant un peu plus haut qu'à ses genoux. Ah, on s'était même donné la peine de le changer avant de l'exiler ? Ridicule... Tout simplement ridicule... Il n'était pas exilé. Au final, cette situation ne changerait en rien de la précédente. Il errait. Il errait depuis des millénaires, sans but et sans nul part où aller. Errer seul, sans nulle autre compagnie que le silence. Oui, il ne connaissait que trop bien cela... Il y avait eu une période où les humains restaient à ses côtés. Où il était un dieu. Mais tout cela était fini. Tout cela était bien loin derrière lui. Encore une fois, ce n'était qu'un mensonge. Cette différence qu'on admirait chez lui n'était pas réelle. Elle répugnait plus qu'autres choses. Dans la mesure où on ne pouvait rien tirer de lui, on l'abandonnait. Même ses "créateurs". On l'avait traité comme une création défaillante, comme un jouet qui avait un défaut. Il n'était pas comme les autres. Il était une erreur. Et, à la place de corriger cette "erreur", on l'avait délaissé. Tout simplement délaissé...
L'Ange se recroquevilla sur lui même, ne pouvant s'arrêter de pleurer. C'était injuste...absolument injuste... Il déploya ses ailes immenses, recouvrant son corps d'elles comme pour se protéger. Il se sentait si chétif...si impuissant...
Qu'allait-il faire à présent ? Pour quel but vivait-il ? Pourquoi ne l'avait-on pas tué ? Cela aurait été simple. Beaucoup plus simple. Autant pour eux que pour lui. Abréger cette souffrance inutile aurait été la meilleure chose à faire...

-Pourquoi ?... Pourquoi est-ce que je dois vivre ?!

Sakishiro ne pouvait arrêter ses larmes. Même s'il le voulait, elles coulaient, encore et encore. Sans jamais se stopper. Elles représentaient toute la douleur et la souffrance qu'il ressentait. Elles étaient les seules choses qu'il avait pour manifester ses sentiments...
Le jeune homme se fichait éperdument de l'endroit où il se trouvait. Il n'était plus sur cette Terre détestable, il le savait. Il était autre part. N'importe où mais autre part...
avatar
Sakishiro

Messages : 32
Date d'inscription : 04/05/2012
Age : 20

Feuille de personnage
Nom/Prénom: Sakishiro
Age: Quelques millénaires ?
Qui as tu déjà rencontré ?:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Requiem for a Fallen Angel ... [Pv Shika & Yumika ] [Abandonné]

Message  Invité le Dim 12 Aoû 2012 - 14:47

L'eau de la rivière était apparemment connu pour sa pureté. Shika n'avait d'autres choix que d'y aller jeter un oeil.
L'eau était un élément primordiale pour réaliser des potions. Une eau pure sera toujours mieux qu'une eau basique.
Il ne cherchait qu'à réunir différents ingrédients. Sa connaissance en alchimie était alors encore trop faible pour réaliser des concoctions mais il pouvait faire ses propres réserves.
Il longea la rivière. La nuit rendait cet endroit magnifique bien qu'aucune lumière ne se reflétait sur le lit de la rivière.
Il avait remplis plusieurs gourdes de cette eau que l'on pourrait qualifier de "magique".
Mais alors qu'il se remettait sur ses pieds après avoir rempli sa dernier gourde. Il aperçut au loin une forme blanche qui était bien visible dans cette sombre nuit.

Il s'approcha doucement et vit alors devant ses yeux un spectacles d'une rareté. Un ange qui pleurait.
Il n'en revenait pas mais il ne put observer cela encore longtemps. Il marcha en direction de l'Ange qui ne chercha pas à remarquer sa présence.
Il sortit un mouchoir de sa poche. Même tout près de l'Ange, ce dernier continuait à pleurer, ne levant pas une seul fois sa tête.
Il tendit le mouchoir naturellement et simplement.

- Un Ange qui pleure c'est comme un flèche en plein coeur. C'est une douleur à la beauté éphémère, que ce soit pour l'acteur comme pour le spectateur, mais une douleur malgré tout.
Sèche tes larmes je t'en prie.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Requiem for a Fallen Angel ... [Pv Shika & Yumika ] [Abandonné]

Message  Sakishiro le Dim 12 Aoû 2012 - 22:15



" And even if you told me you understand me, this is a lie. "

Ça faisait mal. Non. C'était douloureux. Douloureux à un point que les mots eux même ne pouvaient décrire. Une douleur psychologique si forte qu'elle en devenait presque physique... S'il aurait pu, l'Ange se serait mis à rire. Les choses étaient elles donc aussi dramatiques qu'il en avait l'impression ? Ou était-ce lui qui était pathétique au point de tout dramatiser ? Il ne le savait pas. Toujours et encore il ne savait rien. Il n'avait peut-être même jamais cherché à comprendre...
Un bruit, un mouvement imperceptible le fit tressaillir. Il y avait quelqu'un. Quelqu'un ou quelque chose. Sakishiro, même s'il était intrigué, ne trouva pas la force de se redresser, de jeter un oeil en direction de la présence qui avançait progressivement vers lui. Les pleurs qui lui oppressaient la poitrine et les larmes qui s'écoulaient sans cesse de ses yeux violâtres l'en empêchaient.

- Un Ange qui pleure c'est comme un flèche en plein coeur. C'est une douleur à la beauté éphémère, que ce soit pour l'acteur comme pour le spectateur, mais une douleur malgré tout. Sèche tes larmes je t'en prie.

Une voix. Une voix douce et masculine. Une voix qui lui demandait de ne plus pleurer. Une voix qu'il entendait sans vraiment entendre. Des paroles qu'il ne comprenait pas. Qu'il ne voulait peut-être pas comprendre...
Le jeune homme écarta lentement ses ailes, se laissant de la sorte visible. Il releva péniblement la tête vers l'inconnu, une main posée sur son oeil gauche.
Un humain. Il s'agissait d'un humain. Un de ces êtres qui l'avaient impitoyablement persécuté. Un de ces êtres qu'il détestait tant... Un être, non, un humain parmi tous les autres. Une personne qui le rejetterait aussi. Comme tout ces semblables. Une personne, qui, dès qu'elle s’apercevra qu'il n'était pas une créature "bienveillante", le méprisera. Comme les autres...
L'Ange se redressa brusquement, lui faisant face. L'étranger lui tendait gentiment un mouchoir, sûrement pour qu'il puisse sécher ses larmes. Sakishiro le regarda avec méfiance, des larmes s'écoulant toujours de ses yeux. Il devait avoir l'air bien pitoyable...tellement faible...
C'était un jeune homme aux curieux cheveux roux. Il semblait légèrement plus âgé que lui du moins, physiquement... Étrangement, par rapport à tous les hommes qu'il avait rencontré, celui-ci dégageait quelque chose de "différent"...
Il recula un peu plus sous l'ombre d'un arbre, mettant une distance de sécurité entre lui et le jeune homme.

- Que...qu'est-ce que tu espères obtenir de moi ? Même si tu te montres aimable envers moi...je ne pourrai pas réaliser de miracles ou je ne sais quoi ...je...

Il s'arrêta de parler, essuyant de son bras nu les larmes qui lui brouillaient la vision.

-Je suis inutile, voilà ! Je ne pourrai pas te servir à quelque chose...je ne pourrai pas te rendre de service...alors si tu attendais quelque chose de ma part...tu peux partir... Et si c'est de la pitié, je n'en veux pas. Je ne veux pas qu'on ait pitié de moi...je veux juste...

Il s'arrêta de parler, sa voix se brisant soudainement. Pourquoi parler de ce genre de chose lui faisait si mal ?... Pourquoi ne pouvait-il pas s'empêcher de pleurer rien qu'en évoquant le fait qu'il était inutile ? N'était-ce pas la vérité ? La sombre et stricte vérité ? Celle qu'il ne voulait pas entendre mais ne pouvait s'empêcher de s'en rappeler...
Sakishiro recula un peu plus, butant violemment contre le tronc d'un arbre. Il s'y laissa lentement glisser, se recroquevillant sur lui même. Il voulait qu'on le laisse tranquille...juste qu'on le laisse tranquille, pour qu'il puisse expier ses péchés en paix. Qu'on ne vienne plus le tourmenter... Il en avait assez, il ne voulait plus souffrir d'avantage. Pas à cause d'eux...

- Si c'est ce que tu voulais savoir et bien tu peux partir...je veux juste qu'on me laisse tranquille...je veux juste un peu de répit...murmura t-il faiblement.
avatar
Sakishiro

Messages : 32
Date d'inscription : 04/05/2012
Age : 20

Feuille de personnage
Nom/Prénom: Sakishiro
Age: Quelques millénaires ?
Qui as tu déjà rencontré ?:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Requiem for a Fallen Angel ... [Pv Shika & Yumika ] [Abandonné]

Message  Invité le Dim 12 Aoû 2012 - 22:39

Finalement l'Anga leva la tête en direction de Shika.
Il avait un visage très fin et une voix très claire. Il arborait des yeux entre le blanc et le violet.
A côté de lui, Shika était physiquement tout l'inverse avec ses yeux et ses cheveux rouge orangé.
Mais l'Ange recula puis se mit à l'ombre d'un arbre.
Shika souhaitait l'aider mais il semblait qu'il devait d'abord se faire accepter par l'Ange.

- Que...qu'est-ce que tu espères obtenir de moi ? Même si tu te montres aimable envers moi...je ne pourrai pas réaliser de miracles ou je ne sais quoi ...je...

D'un geste léger, l'Ange sécha ses larmes à l'aide de son bras. Il était clairement sur la défensive.
Shika pensait qu'il ne voulait être à nouveau blesser.

-Je suis inutile, voilà ! Je ne pourrai pas te servir à quelque chose...je ne pourrai pas te rendre de service...alors si tu attendais quelque chose de ma part...tu peux partir... Et si c'est de la pitié, je n'en veux pas. Je ne veux pas qu'on ait pitié de moi...je veux juste...

Sa voix se stoppa net. L'ange recula à nouveau mais buta contre le tronc de l'arbre.
Lentement, il glissa le long et se recroquevillant sur lui-même.

- Si c'est ce que tu voulais savoir et bien tu peux partir...je veux juste qu'on me laisse tranquille...je veux juste un peu de répit...murmura t-il faiblement.

Shika prit le temps d'observer l'inconnu. Même au plus grand désespoir, il conservait une certaine grâce. Shika se mit assis en tailleur à son tour.

- Je ne te connais pas mais je pense avoir discerner ton mal-être et je sais que ce ne sont pas quelques paroles qui sauront t'en guérir, seul le temps le saura.
Mais je dois parler parce que je te trouve injuste envers toi-même. Sur ce monde personne est inutile et je sais de quoi je parle.
Je ne suis pas venu te voir parce que tu étais un Ange mais parce que tu pleurais.
Est-ce que cela pourrait être de la pitié ? Je n'en sais rien. Je pourrais dire que c'est de la compassion.
Tu ne veux pas de pitié parce que tu est fier mais alors dans ce cas tu ne devrais pas dire du mal de toi.


Shika eut une idée qui pouvait être risqué. Il s'approcha de l'Ange, une de ses gourdes à la main.
Il était tout proche de lui, retira la goupille et déversa toute l'eau qui le contenait sur l'Ange.
Shika émit un rire léger.

- Tu vois, il ne manque pas d'eau ici, ça ne sert à rien d'y verser des larmes.

Puis il se rendit au bord de la rivière tout en interpellant l'Ange.

- Fais moi tomber ! Je t'assures que c'est très drôle. Tu est trempé par ma faute après tout.

Shika eut un sourire enjoué. Il devait montrer à l'Ange que la vie est parfois faite d'insouciance et qu'il ne faut nullement se regarder uniquement soit mais avant tout ce qui nous entoure.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Requiem for a Fallen Angel ... [Pv Shika & Yumika ] [Abandonné]

Message  Sakishiro le Mar 14 Aoû 2012 - 16:06



" I always hated your stupid kindness ... "

Le jeune homme, après avoir soigneusement observé l'Ange, s'assit en tailleur face à lui. Sakishiro baissa un peu plus la tête. Pourquoi ne partait-il pas ?... Allait-il lui faire croire qu'il ne lui parlait pas pour une de ces raisons ?

-Je ne te connais pas mais je pense avoir discerner ton mal-être et je sais que ce ne sont pas quelques paroles qui sauront t'en guérir, seul le temps le saura. Mais je dois parler parce que je te trouve injuste envers toi-même. Sur ce monde personne est inutile et je sais de quoi je parle. Je ne suis pas venu te voir parce que tu étais un Ange mais parce que tu pleurais. Est-ce que cela pourrait être de la pitié ? Je n'en sais rien. Je pourrais dire que c'est de la compassion. Tu ne veux pas de pitié parce que tu est fier mais alors dans ce cas tu ne devrais pas dire du mal de toi.

L'Ange frémit, interpellé par les paroles de l'humain. Oui, les mots ne servaient à rien...ils n'avaient jamais servis à quelque chose d'ailleurs. Jamais. Sakishiro le savait.
Du temps. Il lui fallait donc du temps pour le "guérir" ? Ridicule... Les millénaires n'avaient pas suffit. L'éternité était elle même insuffisante. Un mortel ne pouvait pas comprendre. Aucun ne le pouvait. Les choses n'étaient pas aussi simples... Les "blessures" qu'il avait reçu ne pouvaient être guéries. Elles faisaient parties à part entière de lui. Elles ne pouvaient s'estomper...plus au point où elles étaient gravées si profondément en lui.
"Inutile". A ce mot, ses larmes redoublèrent. Si. Il l'était lui. Il n'avait jamais rien été de plus que cela. Un être tout bonnement et parfaitement inutile. Un être qui ne servait à rien. Et qui ne servirait sans aucun doute à rien de plus. Il n'avait jamais eu de "but" après tout. Il n'avait jamais vécut pour une chose en particulier. Il restait là, passif, à regarder le temps s'écouler autour de lui... Personne ne pouvait donner un meilleur exemple d'existence futile que la sienne...
L'Ange ne crut pas aux paroles de l'humain? C'était impossible. Personne n'était bon à ce point. Personne ne se souciait à ce point des autres...pas un humain. Sakishiro le savait parfaitement. Au fil des années il avait put s'en rendre compte à maintes reprises.
Le jeune homme se leva, s'avançant en sa direction. L'Ange le fixa avec méfiance, se pelotonnant un peu plus contre l'arbre. Que lui voulait-il ?... Ses yeux mauves se posèrent doucement sur la main de l'humain; il venait de la porter à une des gourdes qu'il tenait...
Avant même que Sakishiro ne put réagir, il se retrouva complètement aspergé d'eau.

-Qu'est-ce que...
-Tu vois, il ne manque pas d'eau ici, ça ne sert à rien d'y verser des larmes, dit-il en laissant échapper un léger rire.

L'Ange ferma les yeux, se retenant de sauter à la gorge du garçon. Il voulait donc à ce point l'énerver ?... Où était-ce juste pour s'amuser ?
Le roux repartit en direction de la rivière puis lui lança avec un sourire enjoué :

-Fais moi tomber ! Je t'assures que c'est très drôle. Tu est trempé par ma faute après tout.

Le jeune homme le regarda quelques instant, blasé. Il agissait de façon vraiment étrange... Peut-être était-ce tout simplement trop "naturel" pour lui ? Il baissa les yeux, réfléchissant plusieurs secondes. Ne cherchait-il vraiment pas à obtenir quelque chose de lui ? Lui avait-il dit la vérité ? Pouvait-il véritablement le croire ? Lui faire confiance ?... Sakishiro se mordit la lèvre. Au fond, il ne pouvait s'empêcher de vouloir le croire...
L'Ange se leva lentement, passant une main dans ses cheveux neigeux pour les sécher. Il s'ébroua les ailes et regarda ses vêtements d'un air dépité. Ils étaient dégoulinant d'eau et collaient à sa peau...
Sakishiro avança d'un pas décidé puis, au dernier moment, se ravisa. Ça ne servirait à rien. Et puis il ne trouvait pas forcément cela comique...
Il s’assit au bord de la rive, mettant ses pieds nus dans l'eau claire. Elle était étrangement tiède... A moins que ce n'était lui qui était complètement gelé ?...
Regardant dans le vide, l'Ange battit doucement des ailes. Qu'allait-il faire maintenant ?...

-Premièrement, le temps de n'y changera rien. Il y a des choses qui ne peuvent changer, ô combien les années passent. Et ce genre de chose en fait partie. Deuxièmement, je ne suis pas injuste. Pas moi...murmura t-il dans un souffle inaudible. Je suis juste inutile, c'est la vérité. Mon existence ne se résume à rien de plus que le vide. Je n'ai pas de but, je ne fais qu'exister. Tout simplement exister... C'est peut-être dur à concevoir pour un mortel mais je ne mens pas. Je ne sers à rien...

L'Ange s'arrêta de parler, baissant la tête, la mine sombre. Pourquoi lui racontait-il ça ? Et puis que pouvait-il y comprendre ? Il n'était pas comme lui. Il n'était qu'un de ces humains qu'il haïssait...juste cela... Alors pourquoi...pourquoi avait-il l’irrépressible besoin de lui parler ?

-Les...les humains peuvent-ils vraiment penser de cette façon ?... Certains sont-ils vraiment "gentils" ?... Je n'y crois pas. J'ai du mal à concevoir cela... Et si je ne veux pas de pitié...je ne sais pas. Je ne sais pas pourquoi cela me répugne à ce point. Mais je n'en veux pas. Je ne veux pas attiser ce genre de sentiments... Je ne veux pas qu'on me voit comme un être pitoyable. Mais peut-être est-ce trop demander ?

Il releva la tête en direction du roux, esquissant un maigre sourire. Même s'il détestait les êtres comme lui, il était peut-être différent.

-Je n'ai pas envie de te pousser. Je ne t'en veux pas de toute façon. Ça partait sûrement d'un bon sentiment, non ? Et puis je ne trouve pas cela spécialement drôle...

L'Ange se tut, rougissant légèrement. Pourquoi est-ce qu'il parlait autant ?...
avatar
Sakishiro

Messages : 32
Date d'inscription : 04/05/2012
Age : 20

Feuille de personnage
Nom/Prénom: Sakishiro
Age: Quelques millénaires ?
Qui as tu déjà rencontré ?:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Requiem for a Fallen Angel ... [Pv Shika & Yumika ] [Abandonné]

Message  Invité le Mar 14 Aoû 2012 - 16:41

L'Ange se leva immédiatement. il ébroua ses ails afin de les sécher. Il commença à se diriger vers Shika.
Il se ravisa au dernier moment puis se rendit auprès de la rivière.
Il y trempa ses pieds.

-Premièrement, le temps de n'y changera rien. Il y a des choses qui ne peuvent changer, ô combien les années passent. Et ce genre de chose en fait partie. Deuxièmement, je ne suis pas injuste. Pas moi...murmura t-il dans un souffle inaudible. Je suis juste inutile, c'est la vérité. Mon existence ne se résume à rien de plus que le vide. Je n'ai pas de but, je ne fais qu'exister. Tout simplement exister... C'est peut-être dur à concevoir pour un mortel mais je ne mens pas. Je ne sers à rien...

Il baissa longuement la tête. Shika pensait qu'il avait finit de parler mais l'Ange reprit de plus belle.

-Les...les humains peuvent-ils vraiment penser de cette façon ?... Certains sont-ils vraiment "gentils" ?... Je n'y crois pas. J'ai du mal à concevoir cela... Et si je ne veux pas de pitié...je ne sais pas. Je ne sais pas pourquoi cela me répugne à ce point. Mais je n'en veux pas. Je ne veux pas attiser ce genre de sentiments... Je ne veux pas qu'on me voit comme un être pitoyable. Mais peut-être est-ce trop demander ?

Il regarda Shika et esquissa un maigre sourire, mais un sourire quand même qui redonna espoir à l'Humain naïf.

-Je n'ai pas envie de te pousser. Je ne t'en veux pas de toute façon. Ça partait sûrement d'un bon sentiment, non ? Et puis je ne trouve pas cela spécialement drôle...

A peine l'Ange avait finit ses dires qu'un éclaboussement se fit entendre.
Shika venait de se laisser tomber dans la rivière. Il sortit la tête de l'eau, riant comme un enfant.
Il ébouriffa ses cheveux et vint se positionner, toujours dans la rivière, en face de l'Ange.

- Pour tout te dire moi je trouve ça très drôle. Cette sensation de s'immerger dans l'eau.
Tu dis que certaines choses ne peuvent changer. Dans ce cas pourquoi ne changes tu pas ta façon de les voir, de les appréhender.
Tu te dis inutile mais pour moi chaque vie est utile. Je ne dirais pas que chaque être a un but, je dirais qu'ils doivent vivre selon leurs convictions et selon leurs souhaits.
Dire que quelqu'un est inutile revient à lui briser en ce qu'il croyait. Et quand même bien même tu ne crois en plus en tes convictions, d'autres croiront à ses convictions et même en toi.


Shika marqua une pause, il gardait sur lui un air enjoué. Il parlait avec insouciance mais souhaitait comprendre le point de vue de l'Ange.

- Je ne veux pas voir les autres comme les races auxquels ils appartiennent. Je le prends en compte mais je les vois avant tout comme des personnes qui ont comme tous vécus des choses.
Oui je suis un Humain mais je ne sais pas ce que pense mes congénères et quand bien même je le saurais, je m'en fiche éperdument.
Moi je ne pense qu'à ceux auxquels je tiens et c'est déjà un petit monde.
Tu n'est pas un être pitoyable, au contraire tu m’intéresses. Tu est tout l'inverse de moi.
Je suis naïf, je me cache de la vérité qui peut être dur à entendre et je crois pouvoir sauver ceux qui m'entoure alors que je ne fais que les accabler.
Toi tu as les pieds sur Terre, tu dis des choses cruel mais nécessaire et tu ne nie pas tes défauts comme ceux des humains que tu aimes bien peu ce qui te rend bien plus utile que tu ne le penses.


Shika marqua à nouveau une pause mais plus longue, il scruta l'Ange puis sourit à nouveau.

- Et puis, tu est un Ange, moi un Humain mais regarde, nous sommes autant trempées l'un que l'autre quelque soit notre personnalité, notre race et notre passé.
Personne n'échappe à la simplicité de l'eau.



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Requiem for a Fallen Angel ... [Pv Shika & Yumika ] [Abandonné]

Message  Sakishiro le Mer 15 Aoû 2012 - 3:40



" More you looked at me and more I had the impression to suffer. "

A peine Sakishiro avait-il fini de parler qu'il se fit une nouvelle fois éclabousser. Il regarda le roux sortir la tête de l'eau, riant de la même manière qu'un enfant. L'Ange resta interdit devant ce spectacle mais, paradoxalement, amusé. Était-il définitivement un idiot ?
L'humain ébouriffa ses cheveux puis vint se positionner en face du jeune homme. Celui-ci recula légèrement, presque par réflexe.

-Pour tout te dire moi je trouve ça très drôle. Cette sensation de s'immerger dans l'eau.Tu dis que certaines choses ne peuvent changer. Dans ce cas pourquoi ne changes tu pas ta façon de les voir, de les appréhender. Tu te dis inutile mais pour moi chaque vie est utile. Je ne dirais pas que chaque être a un but, je dirais qu'ils doivent vivre selon leurs convictions et selon leurs souhaits. Dire que quelqu'un est inutile revient à lui briser en ce qu'il croyait. Et quand même bien même tu ne crois en plus en tes convictions, d'autres croiront à ses convictions et même en toi.

L'Ange le regarda en silence, stupéfait. Pour une fois qu'on ne le blâmait pas...pour une fois qu'on lui parlait aussi sincèrement et sans montrer de dégoûts ou de méfiance à son égard... Ce qu'il lui disait était peut-être vrai. Sûrement. Mais, ce qu'il ne semblait pas comprendre, c'était que le jeune homme n'avait aucunes convictions. Il ne croyait en rien. Il n'attendait rien de sa vie. Strictement rien...

-Je ne veux pas voir les autres comme les races auxquels ils appartiennent. Je le prends en compte mais je les vois avant tout comme des personnes qui ont comme tous vécus des choses. Oui je suis un Humain mais je ne sais pas ce que pense mes congénères et quand bien même je le saurais, je m'en fiche éperdument. Moi je ne pense qu'à ceux auxquels je tiens et c'est déjà un petit monde. Tu n'est pas un être pitoyable, au contraire tu m’intéresses. Tu est tout l'inverse de moi. Je suis naïf, je me cache de la vérité qui peut être dur à entendre et je crois pouvoir sauver ceux qui m'entoure alors que je ne fais que les accabler. Toi tu as les pieds sur Terre, tu dis des choses cruel mais nécessaire et tu ne nie pas tes défauts comme ceux des humains que tu aimes bien peu ce qui te rend bien plus utile que tu ne le penses.

Il marqua une nouvelle pause puis il regarda l'Ange, lui souriant à nouveau.

-Et puis, tu est un Ange, moi un Humain mais regarde, nous sommes autant trempées l'un que l'autre quelque soit notre personnalité, notre race et notre passé. Personne n'échappe à la simplicité de l'eau.

Sakishiro ne le quitta pas des yeux pendant un certain temps, écoutant attentivement ses paroles. Tout paraissait si simple, si beau...mais était-ce vraiment le cas ? Était-il vraiment le genre de personne dont le qualifier l'humain ? Avait-il vraiment les pieds sur terre ? Intérieurement, il sourit. Oui, enfin ce n'était peut-être pas la meilleure expression pour parler d'un être comme lui...
Cruel...il ne l'était sûrement pas que dans ses paroles. Dans ses actes, aussi. Il était, en quelque sorte, monté à l'envers. Il était l'exact opposé de ses semblables. Tuer ne lui avait pas posé de problème, il avait même finit par apprécier cela...n'était-ce pas horrible ? Oui, en plus d'être inutile il était monstrueux.
Le jeune homme fit lentement émerger de l'eau une de ses jambes, la regardant sans la voir. Combien de fois avait-il piétiné des corps sous ses pieds ? Combien de fois ses jambes avaient-elles baignées dans le sang d'innocentes victimes ? Sakishiro ne savait pas. Il ne savait plus. A moins qu'il ne voulait plus s'en souvenir.

-Je...je ne crois en rien. Je n'ai pas de souhaits. Je ne sais pas ce que je souhaite... Ou si. Peut-être une ou deux. Mais ce sont des rêves fantaisistes. Impossible à réaliser... Je ne sais même pas pourquoi je vis. Et d'ailleurs, je n'ai jamais vraiment vu d'intérêt à cela. Peut-être qui si mon passage sur terre n'était que temporaire, il y aurait eut des choses pour lesquelles je me serais battu. Des choses que j'aurais voulu protéger ou des choses que j'aurais voulu acquérir. J'aurais peut-être même pus vivre pour d'autres personnes ?... Des personnes auxquelles je tiendrais, comme c'est le cas pour toi ?

Sa voix douce trahissait une certaine douleur. L'Ange baissa une énième fois la tête, se mordant la joue pour ne pas repleurer. C'était cruel. L'immortalité était quelque chose de cruelle. Elle retirait tous intérêts à lui vie. Vivre, au bout d'un moment, n'avait plus de sens. Non, pour lui cela n'avait jamais eut de sens. Pas plus que mourir, d'ailleurs. L'existence ne se résumait qu'au néant...
Sakishiro eut un faible sourire puis reprit :

-Je ne nies pas mes défauts et dit des choses cruelles ? Je n'ai pas de qualités, c'est tout. Et, même si les défauts sont des choses "péjoratives" je m'en moque. Est-ce normal de qualifier les manies et caractères des uns et des autres en tant que "bons" et "mauvais" ?...demanda t-il en scrutant les yeux flamboyants de l'humain. Je ne sais pas. Je ne sais pas ce qui est bon ou mauvais. Mais je sais ce qui est monstrueux...

Sa voix était devenu lointaine, comme s'il parlait à quelqu'un que lui seul était en mesure de voir. Oui, cette question revenait encore et encore. Qu'était-ce le bien et qu'était-ce le mal ? Auquel était-il voué ? Et pourquoi devait-on choisir une de ses deux voies ?

-Mais je suis content de parler avec toi. De voir une vision du monde que je n'ai pas et que je n'arriverai sans aucun doute jamais à avoir... Bien plus important que les races, il y a le vécut... Même si j'ai l'air d'un adolescent, j'ai quelques millénaires derrière moi. Je pense que c'est donc normal que nous n'ayons pas le même point de vue. La vie ne me réserve plus rien et je n'attends plus rien d'elle...oui, on peut même dire que j'en suis lassé...

L'Ange se pencha légèrement vers lui et lui offrit un petit sourire.

-Oui et je pense que vu à quel point nous sommes trempés, nous allons tous les deux tomber malades~.
avatar
Sakishiro

Messages : 32
Date d'inscription : 04/05/2012
Age : 20

Feuille de personnage
Nom/Prénom: Sakishiro
Age: Quelques millénaires ?
Qui as tu déjà rencontré ?:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Requiem for a Fallen Angel ... [Pv Shika & Yumika ] [Abandonné]

Message  Invité le Mer 15 Aoû 2012 - 10:30

Alors que l'Ange immergeait l'une de ses jambes, il reste fixé sur cette dernière comme se remémorant quelque chose.

-Je...je ne crois en rien. Je n'ai pas de souhaits. Je ne sais pas ce que je souhaite... Ou si. Peut-être une ou deux. Mais ce sont des rêves fantaisistes. Impossible à réaliser... Je ne sais même pas pourquoi je vis. Et d'ailleurs, je n'ai jamais vraiment vu d'intérêt à cela. Peut-être qui si mon passage sur terre n'était que temporaire, il y aurait eut des choses pour lesquelles je me serais battu. Des choses que j'aurais voulu protéger ou des choses que j'aurais voulu acquérir. J'aurais peut-être même pus vivre pour d'autres personnes ?... Des personnes auxquelles je tiendrais, comme c'est le cas pour toi ?

Il était donc passer à côté des choses les plus naturelles. Après tout Shika ne saurait expliquer pourquoi il tenait aux gens.
L'Ange se sentit mal, il baissa à nouveau la tête et se mordit légèrement la joue comme pour se retenir. Mais il ne devait pas se retenir.

-Je ne nies pas mes défauts et dit des choses cruelles ? Je n'ai pas de qualités, c'est tout. Et, même si les défauts sont des choses "péjoratives" je m'en moque. Est-ce normal de qualifier les manies et caractères des uns et des autres en tant que "bons" et "mauvais" ?...demanda t-il en scrutant les yeux flamboyants de l'humain. Je ne sais pas. Je ne sais pas ce qui est bon ou mauvais. Mais je sais ce qui est monstrueux...

Il voyait les choses avec une clarté bien plus sincère. Il ne faisait aucune différence entre ce qui est bon et ce qui est mauvais. D'un certaine manière, il avait de l'humanité au fond de lui.

-Mais je suis content de parler avec toi. De voir une vision du monde que je n'ai pas et que je n'arriverai sans aucun doute jamais à avoir... Bien plus important que les races, il y a le vécut... Même si j'ai l'air d'un adolescent, j'ai quelques millénaires derrière moi. Je pense que c'est donc normal que nous n'ayons pas le même point de vue. La vie ne me réserve plus rien et je n'attends plus rien d'elle...oui, on peut même dire que j'en suis lassé...

Puis il se pencha vers Shika, lui offrant un petit sourire mais tellement plus réel.

-Oui et je pense que vu à quel point nous sommes trempés, nous allons tous les deux tomber malades~.

Shika prit le temps de réfléchir aux dires de l'Ange. Il trouvait son raisonnement justifié mais compter lui offrir une autre vision.

- J'aimerais connaître tes rêves fantaisistes ! Tu est immortel mais tu vois celà comme une plaie.
Après tous les gens que tu côtoies meurent l'un après l'autre. Mais si tu vois la vie défiler devant tes yeux, pourquoi ne souhaites tu pas la rendre meilleur.
Chaque vie qui née pourrait grandir auprès de toi et chaque vie qui meurt, part à l'idée d'avoir vécu à tes côtés. Tout ne se résumé pas à la naissance et à la mort mais bien au contraire à ce qui se trouve entre.
Les défauts, les qualités ? Pour tout te dire j’apprécie bien plus les défauts que les qualités. C'est en ceci que je reconnais mes pairs. Quelqu'un qui n'a aucun défaut n'apporte aucun saveur à ta vie.
Tu dis n'avoir aucune qualités mais tu ne nies pas que tu n'as aucun défauts. Pourtant l'un n'existe pas sans l'autre.
Le bon ou le mal ? Pour moi une qualité n'est ni bonne ni mauvaise ainsi que pour un défaut. Le tout appartient à ta personnalité et celle-ci est à la fois bonne ou mauvaise selon la personne, la situation ou je ne sais quoi d'autre. Il n'y pas d'actes bons ou mauvais, il n'y a juste que des actes.


Shika en profita pour sortir de l'eau et se mit aux côtés de l'Ange. Enfin c'est ce qu'il comptait faire, il n'avait pas penser qu'il glisserai en sortant de l'eau et tomberait tête la première sur le sol devant le regard hagard de l'Ange.

-Outch, je suis toujours autant maladroit mais regarde c'est un défaut mais il m'arrive de faire rire les gens quand bien même je me fais mal alors c'est aussi une qualité.

Il fit un grand sourire innocent à l'Ange avant de continuer de plus belle.

- La vision des choses ne dois jamais être figé. Elle doit être irrégulière, changeante. Il ne faut pas s'enfermer dans des croyances qui du jour au lendemain peuvent être faussés.
Je n'atteindrais jamais le nombre de millénaires que tu as à ton compte mais je ferais de mon mieux pour atteindre le plus d'années possibles et si j'échoue, je serais heureux d'avoir fait tout mon possible et peut-être que je ne serais jamais aller aussi loin si je n'aurais pas eu cette conviction.
Si la vie te lasse change de vie. Tu peux avoir vécu 10 000 années de peines et vivre une année remplis de bonheur et au fond tu te souviendras surtout de cette petite année, presque imperceptible sur les 10 000 autres.


Shika observa longtemps ses habits trempées de haut en bas.

- Si Mya me voit comme ça, elle va me le faire payer.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Requiem for a Fallen Angel ... [Pv Shika & Yumika ] [Abandonné]

Message  Yumika E. N. Phantoms le Mer 15 Aoû 2012 - 11:45

Les doigts fins de la Nécromancienne caressèrent le doux métal noir du gantelet. Une envie irrésistible lui prit de l'enfiler à son bras. Elle hésita quelques secondes, puis enfonça sa main dans la pièce d'Armure. Aussitôt, le contact avec ce matériau si familier la soulagea presque. Mais elle n'était plus digne de le porter. Elle n'en avait plus l'utilité de toute façon. A quoi bon avoir une armure qui fluctue la magie lorsque la magie elle-même n'est plus là ?

Mentalement, elle demanda à l'armure de ne aps s'étendre sur tout son corps, seulement de rester gantelet. C'était un peu comme si cette pièce ce métal étai la seule fierté qui lui restait, après tout. Néanmoins, le métal lisse semblait moins vivant que jadis. Après un soupir, Yu' se leva. Un peu de plein air lui ferait sans doute du bien.

Volant sur le dos de Sgàth, elle pouvait maintenant apprécier toute la splendeur de Bloody Moon. On apercevait le château, la ville, la plaine, et la forêt. Un océan immense aux reflets rouges bordait l'ile plongée dans la nuit. Yu' ordonna à son serviteur de descendre un peu et ils longèrent maintenant la cime des arbres. Après quelques secondes, la jeune femme aperçut une clairière, qui n'était en fait rien d'autre qu'une rivière formant un petit bassin à cet endroit.

Après être descendu rapidement, les deux êtres s'approchèrent de la rivière. Les reflets de la Lune sur l'eau étaient magnifiques, irréels. Prise d'une envie soudaine, Yu' trempa ses mains à plat dans l'eau. Sgàth la regarda étrangement : après tout il ne savait pas ce qu'était l'eau, il n'avait pas besoin de boire. Regardant les reflets dans l'eau, la nécromancienne aperçu une silhouette au cheveux blancs avec un regard inanimé, presque vide.

- C'est donc à ça que je ressemble maintenant...? A une humaine au regard vide ?

Elle détourna vivement la tête de son reflet, et l'oiseau à ses côtés partit s'envoler après un ordre mental de sa part. Elle sortit doucement ses mains de l'eau, comme si elle ne voulait pas abîmer la pureté de celle-ci. Avant qu'elle n'eut le temps de réflechir à ce qu'elle voulait faire, des voix l'interpellèrent.

De l'autre côté de la rive, à une vingtaine de mètres environ, se trouvaient des créatures à l'apparence Humaine. Yu' ne les distinguait pas bien à cause de tous les buissons qui bordaient la rivière de son côté. Elle se rapprocha alors, et se mit derrière un buisson pour essayer de détailer les individus.
avatar
Yumika E. N. Phantoms

Messages : 29
Date d'inscription : 01/05/2012
Age : 22

Feuille de personnage
Nom/Prénom:
Age:
Qui as tu déjà rencontré ?:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Requiem for a Fallen Angel ... [Pv Shika & Yumika ] [Abandonné]

Message  Sakishiro le Mer 15 Aoû 2012 - 15:10



" If I hide, it's because I'm afraid. Afraid of losing you again. "

L'Ange aurait voulu croire qu'il était une personne innocente, sans passé ni futur. Une personne sans obscurité. Juste être une simple personne. Oui, c'était l'un de ses plus grands rêves; ne pas être différent. Ne jamais avoir été cet être "spécial". N'être rien de plus que lui, quelqu'un à part entière. Ne pas être considéré comme "à part"... Oui, c'était pour cela qu'ils détestait les humains. S'il pensait de cette façon, ce n'était essentiellement que de leurs fautes. Ils lui avaient apportés le savoir, la connaissance. Et de cette connaissance, Sakishiro n'en avait tiré que de la souffrance. La souffrance de voir à quel point ils pouvaient êtres différents. La souffrance que, quoi qu'il fasse, il resterait toujours la même personne. La souffrance d'être seul. Toujours en encore... Puis venait alors la frustration et le désespoir. Il avait ressentit toutes ces choses, aussi cruelles étaient elles. Il ne pouvait pas les ignorer. Il n'avait pas pu... Et puis tout cela l'avait affligé au point de lui faire perdre la raison. De provoquer en lui cet inassouvissable manque. Un manque indescriptible. Un ardent besoin de destruction...
Oui, il les détestait pour tout cela. Pour lui avoir fait connaître toutes ses choses atroces. Pour l'avoir rendu, paradoxalement, "humain". Pour avoir causer sa damnation. Pour lui avoir fait comprendre qu'il était inutile. Que chacun avait un but qui lui été plus ou moins propre. Que eux, en comparaison à lui, vivaient. Vivaient pleinement. Qu'ils comprenaient des choses que lui ne pourrait jamais comprendre.
L'Ange détestait ce sentiment d'infériorité qui avait pris place en lui. Il était puissant, il le savait. Il était immortel, invulnérable, et pourtant... Son existence "parfaite" n'était rien de plus qu'un mensonge. Ils avaient tous une vie bien plus colorées que la sienne. Ils étaient bien plus vivants. Ils pouvaient pleurer pour les autres, ils pouvaient se lier aux autres...ils pouvaient créer un lien qui pour lui restait invisible... Cette infériorité le répugnait. Mais, au plus profond de lui même il le savait...il savait qu'il était jaloux. Jaloux d'eux qui avaient tout...

-J'aimerais connaître tes rêves fantaisistes ! Tu est immortel mais tu vois celà comme une plaie. Après tous les gens que tu côtoies meurent l'un après l'autre. Mais si tu vois la vie défiler devant tes yeux, pourquoi ne souhaites tu pas la rendre meilleur. Chaque vie qui née pourrait grandir auprès de toi et chaque vie qui meurt, part à l'idée d'avoir vécu à tes côtés. Tout ne se résumé pas à la naissance et à la mort mais bien au contraire à ce qui se trouve entre. Les défauts, les qualités ? Pour tout te dire j’apprécie bien plus les défauts que les qualités. C'est en ceci que je reconnais mes pairs. Quelqu'un qui n'a aucun défaut n'apporte aucun saveur à ta vie. Tu dis n'avoir aucune qualités mais tu ne nies pas que tu n'as aucun défauts. Pourtant l'un n'existe pas sans l'autre. Le bon ou le mal ? Pour moi une qualité n'est ni bonne ni mauvaise ainsi que pour un défaut. Le tout appartient à ta personnalité et celle-ci est à la fois bonne ou mauvaise selon la personne, la situation ou je ne sais quoi d'autre. Il n'y pas d'actes bons ou mauvais, il n'y a juste que des actes.

Sakishiro leva la tête, réfléchissant. Côtoyait-il des gens ? Oui, peut-être. Autrefois, il y avait eu un moment où il vivait avec eux. Mais il ne s'était jamais attaché à la moindre personne. Tout simplement car il n'y arrivait pas. Il n'arrivait pas à "créer" ce lien. Les gens venaient vers lui, certes. Mais il n'y avait rien de plus. Il n'y avait rien. L'Ange était "neutre". Il n'avait pas était créé dans le but de ressentir des sentiments. Il n'avait pas était créé dans le but de s'intégrer dans leur société. Il restait à part. Toujours et encore à part.
Le roux tenta de revenir sur la rive mais, en sortant de l'eau, celui-ci glissa et tomba dans l’herbe la tête la première. L'Ange resta interdit devant la scène, partagé entre un léger amusement et l'inquiétude. Il s'était peut-être fait mal...

-Outch, je suis toujours autant maladroit mais regarde c'est un défaut mais il m'arrive de faire rire les gens quand bien même je me fais mal alors c'est aussi une qualité, lui dit-il en esquissant un sourire enfantin.

Malgré le fait qu'il se retenait de rire, l'Ange laissa échapper un faible rire. Oui, cette personne était définitivement bien étrange...

-La vision des choses ne dois jamais être figé. Elle doit être irrégulière, changeante. Il ne faut pas s'enfermer dans des croyances qui du jour au lendemain peuvent être faussés. Je n'atteindrais jamais le nombre de millénaires que tu as à ton compte mais je ferais de mon mieux pour atteindre le plus d'années possibles et si j'échoue, je serais heureux d'avoir fait tout mon possible et peut-être que je ne serais jamais aller aussi loin si je n'aurais pas eu cette conviction. Si la vie te lasse change de vie. Tu peux avoir vécu 10 000 années de peines et vivre une année remplis de bonheur et au fond tu te souviendras surtout de cette petite année, presque imperceptible sur les 10 000 autres.

Le rouquin regarda ses vêtements gorgés d'eau puis lâcha :

-Si Mya me voit comme ça, elle va me le faire payer.

Sakishiro le regarda, une curiosité visible sur son visage. "Mya" ? Était-ce une personne qui lui était chère ?

-Mes rêves ?...Et bien...j'aurais voulu être autre chose qu'une "créature"...j'aurais peut-être voulu être quelqu'un de vivant et mortels ? Et peut-être...le jeune homme évita le regard de l'humain, rougissant légèrement. Être quelqu'un comme toi ? Réussir à voir les choses d'une autre façon et pouvoir rire de moi même ?

Il marqua une courte pause puis reprit, encore une fois comme pour lui même :

-Je ne sais pas. Je n'en sais strictement rien, en fait... Mais je ne pense pas que les choses peuvent devenir "meilleures". Je ne vois pas comment elles pourraient le devenir. Même si j'essayais...qu'est-ce qu'est le bonheur ? Comment savoir si l'on est "heureux" ? Ce genre de chose m'échappe...je n'ai pas la même notion de la vie que vous, que toi... Je ne sais pas ce qui me rendrais heureux. Mais j'aimerai peut-être le savoir. Ou peut-être pas. Je ne sais pas. Je ne sais pas si cela m’indiffère, ou, au contraire, m'attire.

Il soupira puis passa une main dans ses cheveux neigeux. Les actes, hein ?

-Non. Il n'y a pas que des actes. Vous même qualifiez certains de "crimes", n'est-ce pas ? Il y a sûrement des choses qu'au fond de toi tu détestes. Des "actes" que tu trouves immoraux ...inhumains... Et bien je n'ai pas non plus la notion de ces choses là. Tuer, par exemple. Je pense que même toi considères cela comme "mauvais". Mal. Mais moi... Je ne sais pas. Cela m'indiffère aussi, j'imagine...

L'Ange observa l'humain du coin de l'oeil. Comment allait-il réagir ? Avait-il compris de quoi voulait-il parler ? Avait-il compris à quel point il pouvait être monstrueux ? Que tuer de sang froid était immoral...

-Même si je voulais, je ne sais pas si ma vision du monde changera. Tout en moi ne cesse de me rappeler ce que je suis. Que je ne suis ni vraiment un ange et ni vraiment un humain. Un être entre les deux. Maudit...murmura-t-il fiévreusement en regardant ses ongles noirs. La marque que j'ai sous l'oeil, mes ailes, mon apparence...tout ça ne peut changer. C'est même dur à supporter. Alors même si j'arrivais à oublier qui je suis l'espace d'une ou deux secondes, ça ne suffira jamais... Et puis je ne sais pas ce qu'est le bonheur...

Sakishiro sourit tristement, son regard se posant sur les reflets mouvants que l'eau reflétait sur ses jambes pâles.

-Désolé, j'ai l'impression que quoi que tu me dises, je resterai borné... C'est ridicule...mon attitude est complètement risible. Mais peut-être que j'ai peur ?...peur du changement ?... Peur de ressentir la solitude ?

Entendant un léger bruit, le jeune homme se redressa brusquement, scrutant les arbres qui bordaient la rive. Mais rien. Il ne distinguait absolument rien. Pourtant, il était presque sûr d'avoir sentit une autre présence...
avatar
Sakishiro

Messages : 32
Date d'inscription : 04/05/2012
Age : 20

Feuille de personnage
Nom/Prénom: Sakishiro
Age: Quelques millénaires ?
Qui as tu déjà rencontré ?:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Requiem for a Fallen Angel ... [Pv Shika & Yumika ] [Abandonné]

Message  Invité le Mer 15 Aoû 2012 - 15:36

-Désolé, j'ai l'impression que quoi que tu me dises, je resterai borné... C'est ridicule...mon attitude est complètement risible. Mais peut-être que j'ai peur ?...peur du changement ?... Peur de ressentir la solitude ?

D'un coup l'Ange sursauta. Il scruta les alentours. Shika ne comprenait pas ce qu'il faisait.

Je ne te considère par comme une créature. Je dirais même que je n'aime pas cette définition.
Chaque être doit être considéré comme unique mais doit être en même temps traiter de la même manière.
Vivant ? Tu respires, tu penses, tu agis et par cela tu vis.
Mortel ? Tu as beau être immortel, tu peux mourir, oui, mourir de l’intérieur à petits feux. C'est ce que tu vis et moi je vais t'aider à le vivre différemment.
Ce n'est pas en espérant que les choses deviennent meilleurs qu'elles le deviennent. Il faut s'en emparer, se donner au maximum et alors tu peux savourer cet acte, ce désir.
L'on ne sait jamais si l'on est heureux. J'essaye juste de vivre avec le sourire aux lèvres et d'essayer de l'offrir à ceux que je croise.
Suis-je donc heureux, je ne le sais pas. Est-ce que je peux les rendre heureux, ça je l’espère !


Shika posa son doigt sur sa bouche, faisant mine de réfléchir.

- Est-ce que je déteste des choses au fond de moi ? Je n'aime pas la pistache, je hais manger une glace à moitié fondu, je m'exaspère de ne jamais tourner la clé dans le bon sens et il y a tant d'autres choses. Mais pour tout ce que je détestes, j'en aime d'autres bien plus.
Tu détestes les Humains, je le sens mais pourtant tu me parles. N'est ce pas un changement symbolique de ta part.
Je ne juge pas les gens, je n'ai jamais appris pour tout dire. Tu pourrais me dire que tu as du sang sur les mains, je ne dirais rien, je continuerai à être comme je suis envers toi mais je ferais tout pour redonner à tes mains leurs véritables pureté.
Je ne cherche pas à culpabiliser mais je cherche à soigner.


Puis il indiqua de ses doigts sa chevelure.

- Tu vois cette couleur que porte mes cheveux et mes yeux, cette couleur a longtemps été l'objet de moqueries parce que j'était différent de ceux qui m'entourait.
Arrivé ici, cette couleur à plus intriguer qu'autre chose, on lui même porter de l’intérêt.
Alors tes ailes, je m'en fous, je sais juste que tu peux surement voler avec et ça j'en suis plutôt jaloux.


Il fit un grand sourire à l'Ange. Il l'imaginait voler et trouvait qu'il devait être magnifique s'il les déployait. Ses cheveux roux lui ferait pâle concurrence. Il ne put s'empêcher de rire à ses propres pensés.

-Tu auras beau rester borné, je n'en démordrai pas non plus. Je ferai tout pour te contredire tant que tu resteras comme tel et quand bien même tu aurais raison et moi tort, je continuerai sur ma lancée car je ne cherche pas avoir raison, je cherche à te montrer que je suis toujours là.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Requiem for a Fallen Angel ... [Pv Shika & Yumika ] [Abandonné]

Message  Yumika E. N. Phantoms le Dim 19 Aoû 2012 - 21:54

- ... Peur de ressentir la solitude ?

A peine avait-elle réussi à entendre ce que les individus se disaient que l'un d'eux s'était tu. Il avait des cheveux blancs ainsi qu'une marque étrange en dessous de son œil gauche en forme de triangles noirs alignés. La nécromancienne ne put s'empêcher de se questionner sur l'origine de cette marque. Et si c'était une malédiction ? Si cet inconnu était finalement dans la même situation qu'elle ? Avant qu'elle n'eut le temps d'y réfléchir, l'adolescent aux cheveux blancs se mit à scruter les alentours, comme s'il avait entendu quelque chose.

- Je ne te considère par comme une créature. Je dirais même que je n'aime pas cette définition. Chaque être doit être considéré comme unique mais doit être en même temps traiter de la même manière. Vivant ? Tu respires, tu penses, tu agis et par cela tu vis. Mortel ? Tu as beau être immortel, tu peux mourir, oui, mourir de l’intérieur à petits feux. C'est ce que tu vis et moi je vais t'aider à le vivre différemment. Ce n'est pas en espérant que les choses deviennent meilleurs qu'elles le deviennent. Il faut s'en emparer, se donner au maximum et alors tu peux savourer cet acte, ce désir. L'on ne sait jamais si l'on est heureux. J'essaye juste de vivre avec le sourire aux lèvres et d'essayer de l'offrir à ceux que je croise. Suis-je donc heureux, je ne le sais pas. Est-ce que je peux les rendre heureux, ça je l’espère !

La voix de la dernière personne venait heureusement de détourner l'attention du premier individu. En se penchant un peu, Yu' pu reconnaitre la seconde personne. C'était un jeune homme aux cheveux roux. Celui qu'elle avait rencontré dans la bibliothèque. Que pouvait-il bien faire ici ? Il était probablement dangereux pour un Humain de se promener dans les environs. Et le discours qu'il venait de tenir semblait tout bonnement être philosophique. Les deux personnes semblaient parler de Vie, de Mort, et d'Existence. Il y avait peu de chances qu'ils s'étaient rejoints ici seulement pour parler de cela. Surtout que l'adolescent dégageait une aura très particulière... Comme si elle était à la fois pure et souillée.

En train de réfléchir quant aux origines de l'inconnu, elle se déconnecta un peu de la discussion qu'elle tentait de suivre avant. De quelle espèce pouvait-il bien être ? Aucune chance déjà qu'il aie une essence animale, cela se serait sûrement senti sinon. Vampire ? Non, ces créatures dégagent toujours une odeur de sang ainsi qu'une certaine sauvagerie la plupart du temps. Oui, l'aura de l'adolescent ressemblait tout simplement à celle d'un Ange. Mais un ange pas comme les autres. Un Ange comme souillé. Ou bien était-il un Hybride ? Yu' n'avait jamais rencontré de "croisement" entre deux espèces. Elle en avait seulement entendu parler quelques fois.

La voix du jeune Homme roux s'interrompit, et le silence soudain ramena la Nécromancienne à la réalité. Et si son destin voulait que cette rencontre aie lieu ici, avec ces personnes précises ? Après tout, si elle avait croisé ces deux personnes dans un moment aussi incongru, ce n'était pas au hasard. Bien décidée à suivre sa maigre chance, la jeune fille enleva ses ballerines avant de se lever et de se découvrit à la pâle lueur de la Lune. Le reflet de celle-ci donnait un teint bleuâtre à la peau de la jeune fille. Cet aspect presque fantomatique avait autrefois donné une réputation assez effrayante à la nécromancienne.

- Tiens tiens... Deux hommes en train de parler du sens de la Vie en pleine forêt et dans une nuit sombre. Que nous vaut cette étrange conversation ?

Un léger sourire se dessina au coin de ses lèvres. A vrai dire, c'était un sourire purement visuel. Au fond d'elle, il n'y avait rien qui lui donnait envie de sourire. Tenant ses ballerines d'une main, la Nécromancienne traversa la rivière en marchant sur des gros galets afin de ne pas s'y enfoncer profond. Une fois de l'autre côté, elle laissa tomber ses chaussures par terre avant de s'asseoir sur une souche qui bordait l'eau, comme si elle était là depuis le début du dialogue. C'était d'ailleurs assez étrange de trouver une souche ici. Qui donc à Bloody Moon pouvait bien couper des arbres ?
avatar
Yumika E. N. Phantoms

Messages : 29
Date d'inscription : 01/05/2012
Age : 22

Feuille de personnage
Nom/Prénom:
Age:
Qui as tu déjà rencontré ?:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Requiem for a Fallen Angel ... [Pv Shika & Yumika ] [Abandonné]

Message  Sakishiro le Lun 20 Aoû 2012 - 0:07



" If I locked myself in the silence, I thought everything would be better. "

-[...]Tu auras beau rester borné, je n'en démordrai pas non plus. Je ferai tout pour te contredire tant que tu resteras comme tel et quand bien même tu aurais raison et moi tort, je continuerai sur ma lancée car je ne cherche pas avoir raison, je cherche à te montrer que je suis toujours là.

Sakishiro ne releva à aucune des phrases de l'humain, se contenant de regarder la rivière. Pourquoi était-il si naturel ?... Pourquoi tant de compréhension ? C'était ridicule. Tout simplement ridicule. Le garçon ne pouvait pas comprendre, c'était un fait. Quand bien même il continuerait à le traiter avec gentillesse, quand bien même il dirait ne pas le juger...l'Ange ne le croyait pas. Tout simplement parce qu'il ne pouvait pas. A moins que, d'une façon bien plus cruelle, il ne le voulait pas. Il était lassé. Lassé d'attendre une once de gentillesse, lassé d'attendre que quelqu'un lui tende la main. Il avait finit par comprendre que tout cela n'était que des rêves fantasques. Une utopie. Que personne ne l'attendrait nul part. Et ce, pour l'éternité.
Sakishiro était un être bien trop fragile. Un être désespéré. Détruit. Un être qui n'attendait plus rien et qui ne comptait plus attendre la moindre chose. On lui avait tout pris. Tout jusqu'à son identité, ses propres sentiments. On lui avait pris tellement de choses de sorte à ce qu'il ne puisse plus penser à autre chose qu'au néant. On lui avait pris ses rêves. On lui avait pris ses espoirs. Non. On l'avait privé de ce genre de chose. On ne l'avait jamais doté de quoi que ce soit. Mais on avait fait en sorte à ce qu'il n'ait rien. A présent, il ne restait à l'Ange que le mépris, la lassitude, la tristesse, la haine et la violence. On lui avait juste laissé cela; le plus douloureux. Le plus insupportable. L'ignorance.
Le jeune homme porta sa main à son front, pris d'un faible rire. Un rire lugubre. Assez. Il en avait assez. Cette discussion l'agaçait plus qu'autre chose. Il n'avait plus envie de l'écouter. D'écouter ses paroles vibrantes d'espoirs. Ses paroles, qui, au fond, étaient écoeurantes. Ecoeurantes et incompréhensibles. Comme toutes choses...incompréhensibles.

-Finalement, c'est ridicule. Futile. Tu n'es pas en mesure de comprendre. Je me demande même pourquoi je perds mon temps avec ça, souffla-t-il, mi-dépité, mi-hilare.

Sakishiro cédait peu à peu à son autre côté. Son visage "sombre". Celui fait de tous ce qui détestait le plus. Celui qui avait été forgé par toutes les épreuves qu'il avait traversé. Celui qui l'accablait. Qui le rongeait de l'intérieur. Qui le rendait fou. Complètement fou.
C'était toujours comme ça. Il devenait "mauvais" dès qu'il réfléchissait trop. Ses pensées étaient si lourdes qu'elles l'étouffaient. Qu'elles le faisait littéralement "craquer". Oui, cela se déroulait toujours de la même façon. A perdre son temps à se tourmenter, l'Ange s'enlisait dans des abîmes à chaque fois plus profondes. Les abîmes qu'avaient créés tous ces sentiments détestables. Les abîmes de la folie. Celles de l'irréparable. Sa personnalité à deux visages était beaucoup trop simple; il pleurait et se lamentait puis devenait accablé et s'abandonnait à ces vices. Puis, il se remettait une nouvelle fois à pleurer. A regretter. Tout cela n'était qu'une boucle sans fin. Un cercle vicieux. Une histoire qui, inlassablement se répétait.

-Tiens tiens... Deux hommes en train de parler du sens de la Vie en pleine forêt et dans une nuit sombre. Que nous vaut cette étrange conversation ?

Le regard violâtre et affûté de Sakishiro se posa non sans grande surprise sur l'individu qui venait d’apparaître non loin d'eux. L'Ange n'était pas fou. Il avait bel et bien ressentit une présence. L'inconnu s'avérait être une jeune fille. Celle-ci leur adressa un petit sourire, sourire qu'il devina sans peine dénué de toute chaleur. Elle traversa la rivière avec aise et s'assise en face d'eux sur une souche d'arbre qui bordait le rivage.
Sakishiro la regarda un instant, fasciné. Durant sa longue vie, mis à part ses pitoyables et présumés "semblables" jamais il n'avait vu de personne telle quelle. Autant par son physique que par l'impression qu'elle dégageait. Ses cheveux neigeux et ses yeux pâles à la couleur proche de l'indigo n'appartenaient clairement pas à la race humaine. Mais, en aucun cas elle ne semblait faire partie des êtres célestes. L'Ange trouvait cela particulièrement étrange mais...en fixant la demoiselle il ne ressentait rien. Juste une impression de vide. Une neutralité absolue. Quoique, il avait l'impression que son regard trahissait une certaine mélancolie. De la tristesse ? Peut-être. Sakishiro ne savait pas. Encore une fois il ne savait rien...
Cette rencontre pour le moins étrange fit chuter la vague de sentiments qui montait dangereusement en lui. Plus qu'autre chose à cet instant, il était fasciné. Fasciné par cette personne qui lui donnait l'impression de pouvoir comprendre...

-J'avais oublié à quel point la gente féminine se voulait curieuse...Elle est sûrement due au hasard ou au destin, tu es libre de choisir celui qui te convient le mieux.

Sakishiro se détourna d'elle, reportant un instant son attention sur le jeune homme. Il n'avait plus envie de parler ni de débattre sur ce genre de chose. Après tout cela ne servait à rien. Et la venue de la demoiselle n'était pas forcément des plus bienvenues...
L'Ange alla se ré-adosser paresseusement contre le tronc de l'arbre, scrutant de ses yeux mauves les deux individus. Une terre d'exile, hein ?... Elle semblait assez populaire à première vue...
avatar
Sakishiro

Messages : 32
Date d'inscription : 04/05/2012
Age : 20

Feuille de personnage
Nom/Prénom: Sakishiro
Age: Quelques millénaires ?
Qui as tu déjà rencontré ?:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Requiem for a Fallen Angel ... [Pv Shika & Yumika ] [Abandonné]

Message  Invité le Lun 20 Aoû 2012 - 7:49

-Finalement, c'est ridicule. Futile. Tu n'es pas en mesure de comprendre. Je me demande même pourquoi je perds mon temps avec ça, souffla-t-il, mi-dépité, mi-hilare.

Shika ne craignait pas vraiment les représailles de son entêtement. C'était peut-être ridicule et futile mais c'est ce que Shika savait de mieux.

-Tiens tiens... Deux hommes en train de parler du sens de la Vie en pleine forêt et dans une nuit sombre. Que nous vaut cette étrange conversation ?

Shika se retourna et aperçut Yuu' qu'il avait croiser tantôt à la bibliothèque. Elle était assise sur une souche en train de contempler l'Ange et l'Humain. Shika se demandait même depuis combien de temps se trouvait elle aux alentours.
Il n'avait pas oublier le pentacle qui se trouvait sur la main de Yuu'.

-J'avais oublié à quel point la gente féminine se voulait curieuse...Elle est sûrement due au hasard ou au destin, tu es libre de choisir celui qui te convient le mieux.

Shika se trouvait bien plus curieux que la gente féminine mais n'eut dit un mot. Nonchalamment l'Ange se ré-adossa contre l'arbre.
Shika avait l'impression de l'avoir perdu. Il se leva et se dirigea vers Yuu'. Il espérait qu'elle ne lui pose de question sur le fait qu'il soit encore tout tremper.
Il lui lança un sourire et sans prendre garde attrapa la main de Yuu' avant de la tirer jusque devant Sakishiro.
Il ne voulait pas forcer Yuu' à montrer son pentacle s'il elle ne le souhaitait pas mais il espérait qu'elle vienne elle-même à le montrer à l'Ange.
Après tout il devait peut-être savoir quelque chose.

- J'avais bien dit que je ne t'oublierai pas.

C'est alors que Shika prête plus attention à ce que porter Yuu' à la main. En effet un gantelet peur ordinaire recouvrait sa main.
Shika n'y avait jamais penser mais au fond il ne savait que pour les ombres de Yuu'. Il ignorait son passé, il ne savait même pas si elle était humaine.
Il s'en voulait un peu, il voulait la sortir de l'ombre mais il ne la connaissait presque pas.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Requiem for a Fallen Angel ... [Pv Shika & Yumika ] [Abandonné]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum